Guinea
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

8 partis quittent l’ANAD. ‘‘Nous ne sommes la marionnette de personne’’, déclare Pépé Francis, de la nouvelle Alliance

Dans une interview accordée cette semaine à notre rédaction, le président  du parti UGDD, Pépé Francis Haba a expliqué les raisons qui ont poussé  son parti et 7 autres notamment le PPC de Aboubacar Biro Soumah, le PGDP de Aboubacar Bangoura, de la NGPP de Ibrahima Souaré, du PFJD de Djiba Fofana, du BR de Abdoul Aziz Camara, du RNPG de Ousmane Traoré et de l’USDD de Kamis Dopavogui, de quitter le navire de l’ANAD pour l’Alliance Pour la République (APR) .

Guinee7.com : Pendant que les partis politiques réunis au sein de l’ANAD et le CNRD sont à couteaux tirés. C’est ce moment que vous choisissez pour quitter le navire ANAD pour une nouvelle alliance. Que s’est-il passé ?

Pépé Francis Haba : Je pense que les uns et les autres doivent comprendre que nous nous sommes soustraits de l’ANAD dans une dynamique de donner naissance à une nouvelle alliance dénommée l’APR qui est une alliance purement électorale pas politique. Et pour votre information, j’en suis le président. Par contre, l’ANAD est politique. C’est dans ce sens que je profite d’éclairer l’opinion nationale que notre alliance électorale qui réunit en sein 8 partis politiques, se veut une alliance responsable qui traite et propose des solutions aux problèmes de fond dont notre nation est confrontée. Par ailleurs, au sein de cette alliance, nous nous sommes proposés de soutenir mordicus un seul candidat à la prochaine élection présidentielle. Et en ce qui concerne les élections législatives et communales, nous allons mutualiser nos efforts pour que chaque formation politique de ladite alliance ait des représentativités à l’assemblée comme dans les communes du pays. Donc une fois encore, je m’en vais dire que notre alliance dont je tiens la tête, est purement électorale, pas politique, contraire de l’ANAD.

Certains observateurs pensent que le départ des 8 partis politiques de l’ANAD dont le vôtre, est une manœuvre politique pure et simple du CNRD. Votre réaction ?

Pour répondre à cette question aussi importante, je m’en vais dire à ces observateurs que nous ne sommes la marionnette d’aucune personne. Nous sommes une nouvelle génération montante de la politique guinéenne. C’est pourquoi, nous avons jugé nécessaire de prendre notre destin en main en fondant cette nouvelle alliance. Pour la République, pour mutualiser nos efforts lors des échéances électorales qui se profilent à l’horizon. Et également, nous nous impliquons davantage dans le processus du chronogramme de la transition. Il faudrait que nous ayons notre grain de sel à ajouter. Je pense que c’est normal pour un parti connu de la République.

Pensez-vous que le colonel Mamady Doumbouya et son gouvernement vont respecter les 24 moins entérinés pour mettre fin à la Transition ?

Mais, je pense que le colonel Mamady Doumbouya a accepté les 24 mois qui mettront fin à la Transition. Donc pour moi, une personne qui se dit responsable, dit oui à un accord et en même temps, fait son contraire, cela va être une catastrophe. Je ne souhaite pas cela pour la pays. C’est pourquoi, il faut qu’on soit  optimiste  parce que le ministre de l’Administration, Mory Condé,  a annoncé  qu’il a un grand avancement   dans le processus  de ce chronogramme de la Transition. Même la CEDEAO l’a annoncé  aussi . De ce fait, les ambassades  de la France, des Etats-Unis  et de l’UE  sont en train de travailler d’ arrache-pied  pour que cette Transition  soit une réussite sans ambages. 

Propos recueillis par Léon Kolié pour guinee7.com