Guinea
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Audiences criminelles à Labé : De très lourdes peines prononcées à l’encontre des prévenus

Correspondant à Labé, Moyenne Guinée

Après le premier verdict de 30 ans de réclusion criminelle tombé lundi au premier jour de ces procès criminels, sept autres décisions ont été prononcées entre mardi et hier mercredi au tribunal de première instance (TPI) de Labé. Des décisions dont les peines de prison varient entre 10 à 30 ans de réclusion criminelle contre des prévenus pour viol, assassinat, vols à main armée et viols sur mineure, a appris Guineenews de source officielle.

En trois jours de débat, sept (7) des 15 dossiers inscrits au rôle de ces audiences criminelles ont été traités, selon Maurice Onivogui, procureur de la république près le TPI de Labé. « À ce jour, nous avons 7 décisions sur 15. A part la première décision du nommé Amadou Diallo qui a été condamné à 30 ans de réclusion criminelle. Il y a 6 autres décisions qui sont tombées à savoir l’affaire ministère public contre Mamadou Harouna Diallo et deux autres qui étaient poursuivis pour vol à main armée. Ils ont été condamnés respectivement, Harouna Diallo à 10 ans de réclusion criminelle, Mamadou Sadio Diallo et Thierno Amadou Oury Barry à 15 ans de réclusion criminelle », entame-t-il.

Pour ce qui est de la troisième décision, le procureur de Labé fait cas de trois condamnations.  « C’est le dossier contre Amadou Diouldé Bah et Mamadou Korka Bah en fuite. Donc, Mamadou Diouldé Bah a été condamné à 18 ans de réclusion criminelle pour des cas de viol sur mineur et Mamadou Korka Bah lui il est condamné par défaut à 20 ans de réclusion criminelle et mandat d’arrêt a été décerné contre lui », précise notre interlocuteur.

De lourdes peines ont également été prononcées au compte des deux derniers dossiers. « Nous avons le dossier ministère public contre Mamadou Oury Bah qui était poursuivi pour tentative de viol. Donc, lui il a été condamné à 3 ans de réclusion criminelle. Nous avons également évoqué le dossier Mamadou Sadio Diallo qui est poursuivis pour assassinat ; c’est un monsieur qui a assassiné un vieux à Mali. Donc, lui il a été condamné à 30 ans de réclusion criminelle et le tribunal a fixé la période de sûreté à 20 ans » déclare le procureur Maurice Onivogui.

Il faut signaler que les audiences criminelles se poursuivent au niveau du tribunal de première instance de Labé où le procureur souhaite boucler les travaux ce vendredi 21 juillet 2023.

A suivre !