Guinea
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Bilan des 2 ans du CNRD : réactions croisées des pro et anti col. Doumbouya à Kindia

Il y a deux ans, le Comité National pour le Rassemblement et le Développement, dirigé par le Colonel Mamadi Doumbouya, renversait le président Alpha Condé. Cet anniversaire une occasion pour les habitants de la commune de Kindia, située à environ 135km de la capitale Conakry, de se prononcer sur cette transition militaire. Pour les uns le bilan des putschistes du 5 septembre 2021 est une réussite. Alors que d’autres estiment qu’il a été un désastre, un échec global. Lisez ce qu’ils ont dit dans le micro trottoir que Guinéenews a réalisé sur place :

Mamady Mansaré : « quand vous me demandez de mon avis sur cette transition, je dirais simplement qu’il y a de l’espoir. Dans la mesure où nous voyons quelques points qui nous satisfont tels que les infrastructures routières un peu partout dans le pays. Si nous abordons la question de la justice, je pense que la lutte contre la corruption est une bataille que nous sommes en train de gagner avec la CRIEF (Cour de Répression des Infractions Economiques et Financières). Vous savez, les gens aiment parler d’une chose mais, dès que cela les touche, vous attendez des critiques. Moi, de mon point de vue, je dirais à Doumbouya et à son équipe de ne pas se précipiter pour nettoyer le pays. Afin que les Guinéens puissent vivre dans des meilleures conditions. Les gens disent souvent qu’un président de la transition ne vient pas pour développer, mais qu’en est-il des autres qui viennent pour retarder le développement ? Nous avons vu les grandes promesses d’Alpha Condé, combien de temps a-t-il fallu pour réparer la route nationale ? Je le sais bien, pour aller jusqu’à Kissidougou, il fallait combien de temps, mais aujourd’hui, c’est en quelques heures. Nous voulons que cela perdure.’’

– Souleymane Oularé : « les dirigeants actuels de la transition ont goûté aux délices, aux privilèges du pouvoir depuis le 5 septembre 2021. Dire que ces militaires vont simplement céder le pouvoir, je n’y crois pas. Regardez d’abord, pour un retour à l’ordre constitutionnel, ils demandent plus de 6 000 milliards de nos francs. Ont-ils la volonté avec ça ? Les grands leaders du pays sont hors du territoire, les chantiers sont ouverts partout, même s’ils le font simplement pour tromper le peuple. Ils ont promis d’organiser les élections après 36 mois. Mais, il n’y a aucun acte concret allant dans ce sens après deux ans. Ils disent qu’ils sont venus lutter contre la corruption… Nous sommes là, mais nous voyons tout ce qui se passe comme dilapidation des deniers publics. A l’image de l’affaire des 6 milliards où le nom du Premier ministre Bernard Goumou est cité dans la rénovation de sa résidence officielle. Et il y a un tas de cas similaires dans chaque ministère du gouvernement avec des travaux de rénovations coûteux, intempestifs et inutiles. Même pour certains services centraux relevant de la Présidence de la République. Donc, si vous me demandez de mon avis, je dirais simplement à ces gens-là de partir. Parce que nous commençons à souffrir et ils constituent plus cette meilleure pièce de rechange pour laquelle ils se font passer. Actuellement, rien ne bouge et ils font d’ailleurs pire que le régime qu’ils ont renversé.’’

Dans le même sillage, une manifestation artistique de soutien aux actions du CNRD est initialement prévue ce mardi 05 septembre au stade préfectoral par des jeunes de Kindia. La ville est inondée de banderoles en signe de soutien. Cette manifestation de soutien aura-t-elle lieu ? Attendons de voir.