Guinea
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Championnat de Tennis de 12 ans en Mauritanie : la Fédération guinéenne sollicite l’implication du Col. Doumbouya

La Fédération guinéenne de tennis a interpellé, ce jeudi, l’Etat sur cette situation. A deux jours de la compétition de tennis des 12ans en Mauritanie, elle n’a toujours pas reçu son ordre de mission. Une situation qui inquiète Mamadouba Makadji, entraîneur national de la fédération guinéenne de tennis.

« Il y a des tracasseries que nous traversons pour regrouper ces jeunes. Il y a une fille de siguiri à cette élection qui n’a que 11 ans qui vient de 700 kilomètres. On a trois joueurs de Kamsar, un jeune de Fria et un autre qui est avec nous ici à Conakry . Entretenir tous ces jeunes y compris les encadreurs qui les encadrent, ce n’est pas une chose aisée. Je profiterai de cette occasion pour remercier la fédération surtout les parents de ces jeunes qui sont au terrain avec nous. Il y a de cela deux semaines pour pouvoir préparer ces jeunes afin qu’ils puissent participer », a-t-il expliqué.

En ajoutant au passage : « Si ces jeunes ne participent pas à cette compétition, personnellement c’est comme si on avait mis du sable dans du miel pour moi. Parce que ce sont ces jeunes qui sont la relève de cette fédération dans quelques années. Imaginez qu’ils jouent à 12ans , après c’est une compétition de 14ans ainsi de suite, junior 18ans.

Il faut vraiment que l’Etat essaye de voir les voies et moyens pour que nous puissions participer à cette compétition pour ne pas que nous perdions ce que nous avons préparé durant des années. Parce que pour ces jeunes, qu’ils essayent de voir un peu le volet et la portée de ce que nous voulons pour la génération future. »

Par ailleurs, l’entraîneur déclare que si le soutien de l’Etat n’est pas, la Guinée pourrait perdre le projet Jeunes Tennis Initiative (JTI) avec la fédération internationale et aussi la coupe de Devis. La coupe de devis? selon lui , est le projet le plus phare de tous les pays dans lesquels le tennis est pratiqué.

« C’est comme si tu parlais de coupe du monde. On va jouer contre les pays qui ont un niveau élevé. Et nous aussi? on va bien se préparer . On va faire des stages pour essayer de participer à cela . Qu’à cela ne tienne, nous vous interpellons M. le président Doumbouya qu’il vienne au secours de ces jeunes en particulier mais en général de la jeunesse guinéenne parce que c’est ce qui plus important », dit-il.