Guinea
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Environnement/ WCS offre des pépinières aux impactés du projet Simandou

Les responsables de Winning Consortium Simandou (WCS) ont remis des pépinières de plantes à cinq groupements des communautés qui se trouvent sur le corridor du projet Simandou. Ces communautés sont impactées par la construction du chemin de Fer, le Transguinéen.

Ce sont au total 383 944 plants dont les 95 383 sont reboisables cette année, qui ont été remis aux groupements, ce dimanche 30 juillet 2023. La cérémonie de remise a eu lieu dans la sous-préfecture de Madina-Oula dans la préfecture de Kindia. Les groupements sont issus des localités de Sekhousoliyah (Kindia), Allassoya et Senguelia (Forécariah), Soyah et Ouré Kaba (Mamou).

Ces plantes sont majoritairement des espèces locales. La plupart sont protégées par l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature. Les variétés des plantes qu’utilisent les groupements sont : Alzelia africana (lingué), Ceiba pentendra (fromage), Bombax Costatum (Kapokier), Detarium guinéesis (Bôtö), Daniellia oliveri (Thièvè), Dialium guinéesis (Mèko), Erythrophleum guinéesis (Téli), Spondias monbin (Thialè), Parkia biglobosa (Néré), Adansonia digitata (Kiri).

Ibrahima Diallo est le coordonnateur de l’ONG Jeunes Amis pour le Futur, qui est le maître d’ouvrage de ce projet. « Vous savez les groupements sont créés en majorité avec des leaders communautaires qui ne sont pas forcément des personnes sorties de grandes écoles d’environnement, il y avait donc ce besoin d’être formé sur la vie associative, sur le développement organisationnel, sur la santé sécurité, sur la prévention et la gestion des conflits sur le corridor. Ensuite, c’est l’installation et le suivi des pépinières », a-t-il déclaré.

Et d’ajouter: « Nous avons créé cinq pépinières à date. La pépinière de Singuelen, à date nous avons 97 740 plants. Pour faire le reboisement de cette année, cette pépinière est capable de vous donner 31 011 plants. Il y’a dix espèces qui se trouvent dans cette pépinière. Ce sont des espèces locales. Au niveau de Allassoya vous avez 6 190 plants et vous avez 14 205 qui sont prêts à être reboisés. Au niveau de Sekhousoliyah, nous avons 83 925 plants et nous avons 10 240 qui peuvent être reboisés cette année. Au niveau de Soyah, vous avez 68 712 plants et vous avez aussi 12 987 plants reboisables cette année. A Ouré Kaba, 73 377 plants et vous avez aussi 12 987 qui sont reboisables cette année. Pour un total de plants disponibles dans les cinq pépinières de 383 944 ; les plants qu’on peut reboiser cette année s’élèvent à 95 383 ».

Wu Qiong, Coordinateur Général de Winning Consortium Simandou (WCS), dans son intervention, s’est dit très ravi de cette remise de pépinières. « Winning Consortium a créé un total de 13 pépinières près du port de Morebayah, le long du corridor jusqu’à la zone minière de SIMANDOU. L’objectif de ces pépinières est de cultiver de jeunes plants d’espèces locales. Sont concernées notamment les espèces de la liste rouge de l’Union internationale pour la Conservation de la Nature et les espèces protégées selon la Monographie nationale de la Diversité Biologique. Tous ces jeunes plants serviront au reboisement après les constructions. Notre objectif est de contribuer à la gestion durable de la biodiversité autour du port de Morebayah, le long des rails, dans la zone minière de Simandou et ainsi d’atténuer au maximum les impacts négatifs liés à la construction des ouvrages du projet Simandou », a-t-il précisé.

La Ministre de l’environnement était représentée par un des cadres de son département, en l’occurrence Paul Guilavogui. Après son adresse aux communautés en langue locale, Paul Guilavogui, s’est adressé aussi à la société WCS en ces termes : « J’ai dit aux citoyens de travailler car ils ne font pas ce travail pour vous, ni pour l’Etat mais ils le font pour eux-mêmes, parce que c’est leur environnement qui est sujet aux dégradations. J’ai écouté la chanson (chantée par les communautés locales. NDLR). Donc, pour ce qui est de leur engagement je ne doute pas. Je les sensibilise c’est pour renforcer cette détermination déjà. Mais à vous(WCS, ndlr) autres, nous vous demandons de tenir compte des principes édictés par la Banque Mondiale, les institutions de finance, qui visent à concilier la conservation de la biodiversité avec le développement des communautés. Chaque action que vous posez, vous devez tenir compte de cet aspect avant la conscience économique. Nous sommes déjà rassurés par ce geste que la population est fortement impliqué mais vous avez suivi dans le message, les ONG ont dit, il faut continuer l’appui donc, vous ne devez pas arrêter en si bon chemin. Vous devez continuer à appuyer ce processus ».

Les différents groupements bénéficiaires ont promis d’entretenir les plants après le reboisement mais aussi de pérenniser le projet dans leur localité. Jean Beavogui, secrétaire général des collectivités locales de la préfecture de Kindia les a rassurés de sa disponibilité pour les accompagner afin d’avoir plus d’impact sur le terrain.

Bhoye Barry pour guinee7.com