Guinea
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Hausse du carburant : Le mouvement syndical n'est pas "d'accord"...

CONAKRY-Le mouvement syndical guinéen est contre la hausse unilatérale du prix du carburant qui est passé de 10 000 GNF à 12 000 francs guinéens.

A la faveur d'une réunion extraordinaire tenue ce jeudi, 02 juin 2022 à la bourse du travail, les syndicalistes ont exprimé leur « désaccord » et ont invité le gouvernement à respecter le protocole d'accord tripartite signé.

« Le mouvement syndical est étonné de l'augmentation du carburant de façon unilatérale sans associer leur partenaire privilégié, à savoir le mouvement syndical guinéen. Nous dénonçons cela. Nous voulons qu'il y ait des mesures d'accompagnement par rapport à cette augmentation. Parce que comme vous le savez, dès qu'on augmente le prix du carburant, presque les prix des denrées de première nécessité augmentent aussi », a déclaré le 1er secrétaire général adjoint de la Confédération Nationale des Travailleurs de Guinée (CNTG).

Lire aussi-Hausse du carburant : Mamadi Doumbouya prend deux décisions en "faveur" des fonctionnaires

Mercredi soir, c’est-à-dire au lendemain de l’augmentation des prix des produits pétroliers, le président de la transition, a pris deux décisions en faveur des travailleurs de la fonction publique et des retraités. La valeur monétaire du point d’indice des salaires de base des agents de la fonction publique et des retraités est désormais fixée à 997 GNF. Le salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG) passe de 440.000 GNF à 550.000 GNF.Pour le mouvement syndical guinéen, cela est insuffisant.

« Nous pensons que le Gouvernement va prendre des mesures pour corriger cet état de fait. En prenant des mesures qui pourront emmener les travailleurs à mieux équilibrer réellement leur vie. Le mouvement syndical n'est pas du tout d'accord avec cette augmentation sans qu'il ne soit associé. La flexibilité par rapport à cela existe dans le protocole d'accord. Dans ledit protocole d'accord, il est dit qu'en augmentant ou en diminuant, il faut que les partenaires soient associés pour des décisions. Nous pensons que le mouvement syndical prendra toutes dispositions idoines pourvu que le gouvernement et nous, arrivons à prendre les décisions en vue de corriger cet état de fait », a fait savoir Kader Aziz Camara.

Siba Engagé

Pour Africaguinee.com

Tel: (00224) 623 06 56 23