Guinea
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Insécurité à Coyah: vent de panique dans la ville après l’attaque armée et l’évasion des détenus

La localité de Coyah, située à environ 5OKm de la capitale Conakry a la triste réputation d’être le repaire des bandits. Vrai ou faux, ses habitants sont de même en proie de plus en plus à une insécurité galopante. Même les militaires n’y sont pas épargnés.

Dans la soirée d’hier jeudi, une trentaine d’individus lourdement armés, d’après les autorités interrogées, ont attaqué la prison civile de Coyah, provoquant l’évasion de plus d’une quatre-vingtaine de prisonniers importants.

Cette situation plonge la population de Coyah dans une inquiétude totale. Devant la montée de cette insécurité, Guinéenews a interrogé quelques autorités locales qui ne cachent plus leur désarroi.

Le chef de secteur de Wonkifong-Carrefour : « nous sommes réellement et profondément inquiets face à l’évasion des groupes de criminels de la prison civile de notre localité. Depuis plusieurs mois, il y a des attaques sporadiques à Coyah. Avec cette situation désastreuse, tout porte à croire que les attaques seront récurrentes. Nous sommes profondément perturbés. »

-N’Sira Camara, Responsable des femmes : « avant cette évasion, il y a eu plusieurs autres attaques. Même un général et sa famille ont été attaqués par des individus armés à Gomboyah. Si les individus armés n’ont pas eu peur d’attaquer une prison gardée, ce ne sont pas les citoyens désarmés qui feront exception. »

Plusieurs autres citoyens interrogés partagent les mêmes préoccupations et s’interrogent sur cette détérioration du climat sécuritaire, aggravé aujourd’hui cette évasion massive de prisonniers dangereux.

En attendant que les autorités prennent toutes les mesures nécessaires à la restauration de la sécurité, la population de Coyah ne sait plus à quel saint se vouer.