Guinea
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Le violon d’Ingres de la syndicaliste (Par Top Sylla)

La disparition de Hadja Rabiatou Diallo, une figure éminente du syndicalisme en Guinée, continue de susciter une profonde tristesse et inspirer de nombreux témoignages de compassion.

En tant que secrétaire générale de la CNTG (Confédération Nationale des Travailleurs de Guinée), elle a été une leader majeure lors du mouvement de revendications qui a ébranlé – sans le couler – le pouvoir du général Conté en janvier et février 2007.

Au-delà des préoccupations corporatistes, elle s’est engagée passionnément pour des causes plus larges, telles que la transparence dans la gestion publique, la lutte contre la corruption et l’égalité devant la justice.

À l’instar de grands noms du syndicalisme guinéen comme le camarade Ahmed Sékou Touré, et d’autres figures marquantes à travers le monde, tel que Lech Walesa de Solidarnosc en Pologne, chez elle la lutte syndicale a eu, toutes proportions gardées, des répercussions politiques d’envergure.

C’est ainsi que Hadja Rabiatou Diallo jouera, quelques années plus tard, un rôle clé pendant la transition sous le général Sékouba Konaté. En tant que présidente du Conseil National de Transition (CNT), elle prendra une part active à l’élaboration de la Constitution de 2010.

Hadja Rabiatou Diallo était sans aucun doute une combattante de premier rang sur le plan social et politique. Mais pas seulement. En dehors de son domaine professionnel, elle avait une passion quelque peu méconnue pour les arts, en particulier la musique.

Pendant la Première République, au début des années 80, lorsqu’elle dirigeait le comité syndical du 1er arrondissement de la Fédération de Conakry 1 (Kaloum), elle a créé un orchestre de jeunes en acquérant des instruments de musique pour son organisation, située à l’époque entre la 4e et la 5e avenue sur le boulevard Diallo Telli.

Le groupe, appelé initialement CAT 1 Mélodie (Comité d’Arrondissement des Travailleurs du 1er), deviendra plus tard l’Atlantic Mélodie et connaîtra un grand succès auprès du grand public, notamment des mélomanes au Buffet de la Gare à Kaloum.

Certains membres du groupe, comme le guitariste Ansoumane Camara « Petit Condé » et un peu plus tard le chanteur Fodé Kouyaté, deviendront des célébrités du monde musical en Guinée et ailleurs.