Guinea
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Maison centrale : la finale du tournoi des détenus enflamme la toile (Buzz)

Dans la journée de ce mardi 5 septembre, une vidéo du tournois entre détenus et gardes pénitentiaires de la maison centrale, a fait le tour des réseaux sociaux. Dans cette vidéo, on voit le ministre de la Justice & Garde de Sceaux,  Alphonse Charles Wright, remettre le trophée à deux détenus impliqués dans le procès en cours des massacres du 28 septembre 2009. Il s’agit de l’ex président de la junte, Capitaine Moussa Dadis Camara et son ex garde Aboubacar Toumba Diakité.

Dans ce tournoi, ce sont les détenus qui ont remporté la victoire. Et le prix de ce trophée est de 15 millions de francs guinéens.

La toile s’est saisi de ce sujet qui a fait couler beaucoup d’encre et de salive

Hadja Adama Diallo : « Tournoi des détenus à la maison centrale ! Pays-là est doux dheee. L’ équipe victorieuse a reçu 15 millions gnf.  Chic pays on adore« .

De son côté Thierno Siradiou Bah a dit que « Plus rien n’allait m’étonner dans ce pays. Mais décidément faut jamais dire jamais. Nb: si c’est vrai alors le pays là vaut mieux le revendre« .

Pour sa part, Bakaramoko Le Sage Kaba ne trouve pas mal cette initiative :  » C’est la réinsertion sociale.  Moi j’e n’en trouve pas de mal. Les prisonniers vivent une monotonie absolue çà permet de changer d’air et de comportement ».

Réagissant dans le sens contraire, Mamadou Pathé Kouyaté trouve cette situation révoltante : « C’est vraiment pathétique et révoltant, le procès est en cours et vous vous autorisez ce genre de comportement, un procès oà on parle des centaines de morts et de cas de viols, des blessés graves et autres. Un peu de respect pour les victimes et leurs familles et surtout pour le peuple et l’image de la Guinée « .

De son côté Diallo Abdoul Gadiri préfère faire de l’ironie.  » Et  le Boss de la justice qui tient la coupe de  ses Ronaldo de prisonniers .!!!Je décris l’image c’est tousss« .