Guinea
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Orange Guinée récompense les trois lauréats du POESAM

Les trois startups lauréates du prix Orange de l’entrepreneur social Afrique Moyen-Orient (POESAM) ont reçu leurs prix ce vendredi dans un réceptif hôtelier de Conakry.

Elles ont été retenues grâce à des critères comme : les impacts social et environnemental du projet en lien avec le numérique.

Parmi les 10 projets sur le plan national, les trois vainqueurs ont été : Guifirst Tech ou entreprise future, qui reçoit 60 000 000 Gnf, Viohelp, avec 40 000 000 Gnf et Billetfacile, qui reçoit 20 000 000 Gnf.

À en croire le directeur général d’Orange Guinée, Ousmane Boly Traoré, l’objectif, « c’est pour accompagner les jeunes dans leurs formations, dans leur capacité à pouvoir créer des entreprises et les faire vivre. Recruter des Guinéens pour pouvoir travailler dans ces entreprises que d’autres jeunes guinéens ont pu créer. C’est pourquoi nous mettons les moyens qu’il faut pour accompagner les autorités de la République afin de pouvoir assister la jeunesse guinéenne dans la formation, dans l’innovation, dans la création d’entreprise. Bref, dans l’entreprenariat. Sans entreprise on ne peut pas recruter et si on ne recrute pas, vous n’êtes pas sans savoir que le niveau de chômage est assez important dans notre sous-région et ça touche particulièrement la jeunesse. C’est pour nous le moyen de contribuer à la lutte contre le chômage de nos jeunes. Et la meilleure manière de lutter contre le chômage, c’est offrir des outils de formation à ces jeunes pour compléter les efforts que le gouvernement est en train de faire pour pouvoir assister ces jeunes ».

A la première loge des gagnants, Moussa Camara, étudiant à l’Université Koffi Annan de Guinée, son  projet, Guifirst est un « système (qui) permet de faire pousser des plantes plus rapidement et avec un bon rendement. Sur une petite surface agricole exploitable, on a plus de 4 à 5 fois de rendement agricole normal que lorsqu’on le fait en terre. Avec les produits maraîchers, on se rend compte que c’est un investissement très rentable parce que sur une surface de 200 m², on bénéficie d’une valeur nette de 200 millions de francs guinéens avec un investissement de départ de 50 millions ».

Apres avoir remercié Orange, il a estimé qu’il s’agit là, d’ « une aubaine. C’est praticable sur le terrain. J’ai mon prototype déjà conçu. J’ai expérimenté et j’ai réussi à faire pousser des plantes et ça marche très bien ».

D’après Le chef de division responsabilité sociale d’entreprise d’Orange Guinée, Alseny Diallo, d’autres accompagnements seront mis en place pour ces lauréats grâce à : « Orange Digital Center qui est opérationnel. C’est un centre technologique d’innovation qui a plusieurs entités en son sein. On a ce qu’on appelle l’école du code. C’est là où on apprend le codage. Le deuxième volet est le Fab Lab qui va permettre aux jeunes de faire des prototypages de leurs inventions. La troisième partie est Orange Fab qui est l’accélérateur. Dans le cadre par exemple de ces prix, ça va être plutôt des accélérateurs parce que ce sont des projets déjà opérationnels. Ils vont être mis en relation avec Orange Fab qui va les permettre d’accélérer leurs projets, trouver des partenaires sociaux et financiers afin que leurs projets soient des projets concrets. »

Il a par ailleurs rappelé que ces vainqueurs au niveau national, iront compétir sur le plan international, au concours du Prix Orange de l’entrepreneur Social Afrique et Moyen Orient.

Abdou Lory Sylla pour guinee7.com