Guinea
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Procès du 28 septembre: Dadis et Cie retournés en prison, l’audience renvoyée au 4 octobre

Attendu depuis maintenant 13 ans, le procès des événements douloureux du 28 septembre 2009 s’est ouvert au tribunal de Dixinn (délocalisé à la Cour d’Appel), à Conakry, ce mercredi 28 septembre 2022. Avant d’être renvoyé au mardi 4 octobre prochain pour la continuation des débats. 

Ils sont au total 12 accusés dont l’ancien présodent du CNDD, Moussa Dadis Camara a être poursuivis entre autres pour des faits présumés « de meurtres, assassinats, viols, pillages, incendies volontaires, vol à main armée, coups et blessures volontaires, outrage à agent de la force publique, tortures enlèvement et séquestration, non assistance à personne en dangers, violences sexuelles, attentats à la pudeur, détention illégale de matériels de guerre de première catégorie et complicité de ces infractions ».

A tour de rôle, les accusés, tous militaires ont défilé à la barre où ils ont décliné leurs identités et été notifié des faits pour lesquels, ils sont poursuivis. 

Moussa Dadis Camara, habillé en gros boubou blanc, les yeux derrière les lunettes, les mains sur le pupitre a sereinement décliné son identité avant de rejoindre sa place. Même exercice poir son ex-aide de camp Aboubacar Camara, l’ex-ministre chargé de la sécurité présidentielle Claude Pivi, l’ex-secrétaire chargé de la lutte contre le crime organisé Moussa Tiégboro Camara

A noter que sur les 12 accusés, 11 étaient présents à l’audience du jour à savoir Cécé Raphaël Haba, Marcel Guilavogui, Claude Pivi, Moussa Tiégboro CAMARA, Ibrahima Camara dit « Kalonzo », Aboubacar Diakité dit Toumba, Blaise GOUMOU, Moussa Dadis Camara, Mamadou Aliou Keita, Abdoulaye Chérif Diaby et Paul Mansa Guilavogui. 

Elisa Camara 

+224654957322