Guinea
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

TPI de Dixinn :Le procès Youssouf Boundou vs Habib Marouane renvoyé à huitaine

Le procès opposant Youssouf Boundou Sylla, actuel secrétaire général du Ministère de l’Enseignement technique, de la Formation professionnelle et de l’Emploi, à Habib Marouane Camara, journaliste et directeur de la publication du journal en ligne Lerevelateur224.com, s’est poursuivi jeudi au tribunal de première instance de Dixinn.

Habib Marouane Camara est poursuivi par Youssouf Boundou Sylla pour des faits de diffamation et d’injures par voie de presse.

Récemment, le journaliste a publié plusieurs articles sur son site Internet, dans lesquels il a attaqué le secrétaire général du Ministère de l’Enseignement technique, de la Formation professionnelle, l’accusant d’avoir falsifié son CV pour obtenir son poste actuel.

L’audience, ouverte ce jeudi, a été renvoyée à huitaine en raison de certaines exceptions de nullité de la poursuite soulevées par les avocats de la défense lors de la dernière audience tenue le 15 juin.

La défense a argumenté que la procédure était biaisée, car selon eux, Habib Marouane Camara, en tant que journaliste, devrait être jugé conformément à la Loi organique L/2010/002/CNT/22 juin 2010 portant Liberté de la presse en Guinée.

Ce renvoi à huitaine permettra aux parties de préparer leurs arguments concernant les exceptions de nullité soulevées par la défense. Le tribunal devra examiner attentivement les arguments présentés avant de décider de la suite du procès.

Il est essentiel de souligner que la liberté de la presse est un pilier fondamental de la démocratie. Les journalistes jouent un rôle essentiel dans la société en tant que garants de la transparence et de l’information du public. Il est donc primordial de respecter et de protéger cette liberté, tout en garantissant un équilibre entre les droits individuels et la responsabilité des médias.

Le cas de Youssouf Boundou Sylla vs Habib Marouane met en lumière l’importance de la liberté de la presse et la nécessité d’une justice équitable dans les affaires impliquant des journalistes. Il est attendu que le tribunal examine minutieusement les arguments présentés par les deux parties et prenne une décision éclairée et juste.

Le respect des principes de justice et de liberté de la presse est essentiel pour préserver un environnement médiatique sain et démocratique en Guinée.

La résolution de ce procès sera donc un test de la capacité du système judiciaire guinéen à garantir ces principes fondamentaux.

Mohamed Sylla