Guinea
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

TPI Dixinn : un militaire condamné pour détention et consommation de chanvre indien

Le Tribunal de Première Instance de Dixinn a condamné ce mercredi 02 août 2023 Moussa Doumbouya, militaire de profession (matricule : M54896G), à un an d’emprisonnement assorti de sursis et à une amende de 500 GNF pour avoir été pris en flagrant délit de détention et de consommation de substances psychotropes (chanvre indien).

À la barre, l’accusé a, tout d’abord rejeté catégoriquement les accusations relatives à la consommation de drogue. Avant de donner ses propres versions de son arrestation : « c’était un vendredi, j’ai quitté le travail. Des amis sont venus me rendre visite à la maison, nous nous amusions. Ils ont cotisé entre eux pour acheter du chanvre indien. Pour ma part, j’étais simplement assis, concentré sur mon téléphone. Vers 23 heures, la Brigade Anti-Criminalité (BAC) 10 est arrivée. J’ai tenté de leur expliquer la situation en me présentant, mais en vain. Ils nous ont conduits au poste de la BAC 10 où j’ai également expliqué la situation pour que mes amis soient libérés. Cependant, nous avons tous été placés en garde à vue. Vers 2 heures du matin, j’ai frappé à la porte pour demander à être libéré. C’est à partir de là que nous avons été transférés à la maison centrale… »

A la suite de cette explication, le président audiencier s’est relancé en rappelant à l’accusé que s’il n’avait pris l’habitude de consommer du chanvre indien dans cette maison, la BAC10 n’allait pas intervenir en flagrant délit. En outre, le juge a interrogé l’accusé pourquoi en tant que militaire, il n’a pas dissuadé ses amis de consommer de la drogue.

L’accusé a répondu en déclarant qu’il n’est pas fumeur de chanvre indien et que c’était la première fois que cela se produisait.

Autre moment d’embarras pour l’accusé, c’est lorsque le juge l’a interrogé pourquoi il s’était présenté en tant que militaire. L’accusé a simplement fait savoir qu’il souhaitait régler la situation à l’amiable et éviter que l’affaire ne prenne de l’ampleur.

De son côté, le ministère public a interrogé le prévenu sur sa compréhension de la responsabilité liée au port d’une uniforme militaire. Il a souligné que l’accusé semblait être le meneur du groupe avant de lui demander pourquoi il n’avait pas dissuadé ses amis ?

Tout en admettant l’illégalité de son acte, il a répliqué qui l’a toléré juste parce que ces fumeurs étaient ses amis.

Dans ses réquisitoires, le procureur Alpha Bacar Cissé a demandé au tribunal de retenir Moussa coupable de ‘’détention et de consommation de drogue’’. Et pour la peine, il a requis sa condamnation à un an d’emprisonnement dont six mois avec sursis, ainsi le paiement d’une amende d’un million GNF. Il a également demandé l’ordonnance de confiscation des substances qui ont été placées sous scellés.

A l’issue des débats, le tribunal a déclaré Moussa Doumbouya coupable de ‘’détention et de consommation de substances psychotropes’’. Et l’a condamné à un an d’emprisonnement assorti de sursis et à une amende de 500 GNF. En plus, il a ordonné la confiscation des substances qui ont été placées sous scellés.