Guinea
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Violences du 5 septembre : un autre adolescent succombe à ses blessures

Le décompte macabre se poursuit au fil des manifestations en Guinée. Après les violences du 5 septembre, une date correspondant au deuxième anniversaire de la prise de pouvoir par le Comité National du Rassemblement pour le Développement (CNRD), l’on vient d’enregistrer une nouvelle victime. Abdoulaye Diallo, touché par balle le mardi 5 septembre, a finalement succombé à ses blessures hier jeudi 7 septembre à Conakry. (Image d’archives)

L’information, rapportée par Guineenews, a été confirmée par la famille du défunt. Jointe par Guinéenews, la mère de la victime a déclaré que son fils était décédé à l’Hôpital National Ignace Deen où il avait été admis après avoir reçu les premiers soins dans une clinique, située non loin de la T8.

Selon Kadiatou Diallo, son fils, âgé de 18 ans et apprenti électricien, a été atteint par une balle quand il rentrait du travail le mardi à 17 heures. Il a été touché au-dessus des fesses alors qu’il tentait de fuir les agents qu’il avait rencontrés sur son chemin.

Nos sources à l’hôpital Ignace Deen précisent : « un patient du même nom avait été admis ici dans la nuit du 6 au 7 septembre. Une décision avait été prise en vue de son opération, alors que sa prise en charge avait été confirmée. »

D’après nos informations, Abdoulaye Diallo a été inhumé dans la soirée d’hier jeudi à Conakry.

Ce cas porte désormais le nombre de décès liés aux repressions des manifs du 5 septembre à cinq, selon différentes sources, avec des adolescents abattus par balles.