Haiti
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Haïti - Note de la BRH : Vers une 4ème année de croissance négative (4e trimestre 2021-2022)





Haïti - Note de la BRH : Vers une 4ème année de croissance négative (4e trimestre 2021-2022)

Le 4ème trimestre de l’exercice fiscal 2021-2022 (juillet à septembre 2022) a été caractérisé par une dégradation du cadre macroéconomique en raison des chocs négatifs enregistrés au cours des trimestres précédents et de la volatilité de la conjoncture externe et interne, renforçant ainsi les perspectives d’une 4ème année de croissance négative pour l’économie haïtienne, souligne la Banque de la République d’Haïti (BRH).

Extraits de la note du 4e trimestre de la BRH :

« […] L’enlisement de la crise socio-politique et sécuritaire a impacté négativement l’activité économique et s’est traduit par un affaiblissement de l’offre ainsi qu’une accélération de l’inflation . Les perturbations sociales enregistrées au cours du mois de septembre 2022 ont causé des dommages matériels importants au niveau de l’écosystème entrepreneurial. Parallèlement, le niveau élevé des prix des produits pétroliers sur le marché international en dépit de leur évolution à la baisse et l’indisponibilité prolongée de ces derniers sur le plan national se sont reflétées dans la structure de coût des entreprises à travers le renchérissement des autres intrants

[…] Cette situation qui a caractérisé l’économie du 4ème trimestre, a eu plusieurs conséquences dont une amplification des pressions inflationnistes, des pertes d’emplois formels notamment dans le secteur commercial et l’industrie textile ainsi qu’une augmentation de l’insécurité alimentaire. En effet, en glissement annuel, le taux d’inflation s’est accéléré de 150 points de base à 30,5 % en juillet 2022 https://www.haitilibre.com/article-37586-haiti-flash-l-inflation-bat-des-records-et-franchit-la-barre-des-30.html , reflétant notamment l’accroissement prononcé des prix des produits importés (+43,2 % contre 23,2 % pour les prix des produits locaux).

[…] Les chiffres disponibles sur les échanges extérieurs témoignent d’une détérioration de la balance commerciale sur les onze premiers mois de l’exercice 2022 et d’une baisse de 5,5% des transferts privés sans contrepartie (diaspora).

[…] sur le 4e trimestre, une dépréciation de 3 % de la Gourde a été enregistrée. En ce qui a trait aux réserves nettes de change, elles se sont établies à 227,23 millions de dollars au 30 septembre 2022, en baisse de 6,14 % par rapport au trimestre précédent. En dépit de ce recul, les réserves brutes continuent d’évoluer au-dessus du seuil de trois mois d’importations.

[…] Sur l’exercice, les recettes collectées n’ont pas pu atteindre les niveaux prévus dans le budget marquant une contre-performance de 8,3 % par rapport à la cible budgétaire/ Pour leur part, les dépenses budgétaires se sont accrues de 7,8 % par rapport à l’année 2021 en dépit des mesures de rationalisation de ces dernières à travers l’annulation de la plupart des exonérations et l’arrêt de quelques programmes de subventions.

[…] Malgré une croissance de 13,5 % en glissement annuel soutenue, en partie, par l’inflation et l’augmentation du taux de change, les recettes perçues sur l’exercice n’ont représenté que 37,5 % des ressources totales de l’État

PERSPECTIVES :


Les perspectives à court terme pour l’économie haïtienne seront tributaires d’un ensemble de facteurs dont l’évolution de la situation sécuritaire et socio-politique, la disponibilité de produits pétroliers et la baisse de l’inflation chez les principaux partenaires commerciaux. Au niveau interne, l’atténuation des troubles socio-politiques et l’amélioration des conditions de sécurité permettront un meilleur fonctionnement de l’activité économique. De façon globale, ceci devrait avoir des incidences positives sur la confiance des agents économiques, une condition « sine qua non » pour le rétablissement d’un climat des affaires propice aux investissements et aux initiatives privées […] Sur le plan externe, le ralentissement du rythme de progression de l’inflation chez les partenaires commerciaux d’Haïti devrait aider à réduire la facture d’importations du pays et limiter les pressions inflationnistes provenant des produits importés. Parallèlement, la désinflation combinée à une croissance plus prononcée de ces économies est source d’amélioration du revenu disponible des migrants haïtiens et conséquemment, des transferts privés sans contrepartie […[ »

La non matérialisation de ces aspects ainsi que d’autres, s’accompagnerait de la poursuite de la baisse de l’activité économique, l’amplification des pressions inflationnistes et des tensions sur le marché des changes.[…]

Télechargez la note complète de la BRH (PDF français) : https://www.haitilibre.com/docs/Note-de-Politique-Monetaire-4eme-trim-2022_FINAL.pdf

HL/ HaïtiLibre