Luxembourg
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

[Basket] Ils ont fait trembler la Croatie !

Clancy Rugg et les Luxembourgeois ont sorti un superbe match face à une énorme cylindrée du basket mondial. 

PRÉQUALIFICATIONS EURO-2025 Dans une Coque pleine à craquer, les Luxembourgeois ne se sont inclinés que 79-91 contre la grande Croatie. Un immense exploit !

Il y a des défaites qui ont le goût de victoire. Et hier soir, sur le parquet de la Coque, c’était le cas de ce match face à la Croatie. D’ailleurs, Alex Laurent, le capitaine, a même pris le micro à l’issue de la rencontre pour remercier les très nombreux spectateurs, qui ont tout simplement assisté à l’un des meilleurs matches du basket luxembourgeois.

Sur le papier, Luxembourg – Croatie, ce sont des nains contre des géants, David contre Goliath, des équipes qui ne sont pas sur la même planète. Avant cette dernière rencontre à la maison de ce troisième tour de préqualifications de l’Euro-2025, tout le monde sait tout cela.

Les hommes de Ken Diederich n’ont pas l’ombre d’une chance face à une machine de guerre qui a déjà validé son billet pour les qualifications en allant écraser l’Irlande à Dublin le week-end précédent. Confirmant, au passage, les larges succès à domicile avec des victoires avec une quarantaine de points d’avance.

Le tout, sans la présence des joueurs NBA, qui goûtent à des vacances bien méritées et qui reviendront pour disputer le tournoi qualificatif pour les prochains JO à Paris. Bref, une fois qu’on a dit cela, on a tout dit. La question n’était donc pas de savoir s’il y aurait défaite, mais plutôt quelle en serait l’ampleur.

Et surtout, comment se comporteraient les Luxembourgeois. Une semaine plus tôt, ils avaient été dominés en seconde période par une Irlande contre qui ils étaient supposés rivaliser. Et avant de retrouver ces mêmes adversaires du côté de Dublin samedi soir, ils devaient une revanche à leur public. Perdre oui. Mais au moins tout donner.

Et sur ce plan, on a été gâtés! Une défense de fer d’entrée, qui oblige les Croates à inscrire les premiers points de la partie au bout de 3 minutes, sur deux ogives de loin. Des joueurs qui ne se laissent pas impressionner – à l’image d’un Alex Laurent qui s’en va scotcher le géant Brankovic (2,14 m) –, qui se reprennent après avoir commis une bévue, comme Ivan Delgado qui s’en va contre un alley-hoop d’un adversaire contre qui il venait de perdre bêtement le ballon, clairement les gars sont en mission.

En attaque, Clancy Rugg cloué sur le banc pour des problèmes de faute, c’est Lou Demuth qui se signale. Même s’il se fait bouger en défense, le géant luxembourgeois (2,11 m) se distingue en attaque en inscrivant six points coup sur coup. Les joueurs grand-ducaux jouent crânement leur chance et enchaînent même un temps les paniers à trois points.

Seul problème, les Croates sont loin d’être manchots dans l’exercice, si bien que l’écart ne se réduit pas. Mais -13 à la mi-temps, nombreux sont ceux qui auraient signé! Avec, au passage, un quart qui s’est terminé à égalité 25-25. On n’était pas loin de l’objectif d’en remporter un.

13-0 et moins 8 à trois minutes de la fin !

On se demandait si les troupes de Ken Diederich parviendraient à résister au retour des vestiaires. Une semaine plus tôt, elles avaient craqué dans le troisième quart. Mais pas cette fois. Certes, les Croates ont encore envoyé des missiles à trois points mais les locaux ont fait le dos rond, tout en n’étant pas forcément toujours aidés par le corps arbitral. Tant et si bien qu’à dix minutes de la fin, l’avance est certes nette en faveur des visiteurs, mais loin d’être honteuse (55-74).

Il fallait encore tenir dix minutes. Voire même faire encore mieux. Peut-être pas jusqu’à faire douter les Croates mais, pourquoi pas, aller chercher «de belles séquences de jeu», comme l’appelait de ses vœux Ken Diederich dans nos colonnes hier. Et quelle séquence !

Alors que la Croatie mène de 21 pts (61-82), Alex Laurent, jusque-là discret, sort de sa boîte, imité par Thomas Grün qui plante une banderille à trois points avec la faute en prime. Tout le monde unit ses efforts et, grâce à un 13-0, l’écart n’est plus que de huit points à trois minutes de la fin de ce match incroyable.

Et même si le dernier mot est pour la Croatie, les Luxembourgeois achèvent la rencontre en remportant le quart 24-17. Et ne s’inclinent finalement que 79-91. De quoi se réconcilier avec son public. Et faire le plein de confiance pour une revanche certainement musclée, samedi soir à Dublin !