Luxembourg
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

[Conference League] Le Progrès était si proche…

Chris Lybohy et ses partenaires ont chuté dans les derniers instants (Photo : Jeff Lahr)

Pour ce match retour face au danois du FC Midtjylland, le Progrès va devoir créer un petit exploit pour continuer son épopée en Conférence League. Perdu 2-0 au match aller, les hommes de Strasser n’ont aucun autre choix que de mettre directement la pression sur la défense adverse, en étant vigilant de ne pas encaisser de but. Dès les premières minutes les vingt-deux acteurs se livrent au combat. Le Prgrès se montre dangereux dans ces dix premières minutes, d’abord une frappe excentrée de gauche, puis un beau centre de Mazure, que Guett Guett ne parvient pas à reprendre correctement. Le Progrès est bien en jambe en ce début de partie, et c’est assez logiquement qu’a à la 15e minutes de jeu, après un beau contrôle de Mazure et une passe en retrait sur De Almeida, qui n’en demandait pas autant pour tromper Lössi, le gardien adverse et inscrire le premier but de la rencontre. Une entame de match parfaite, mais un but qui réveille les danois qui se montre beaucoup plus agressif au milieu de terrain et surtout plus dangereux offensivement. Depuis le but, les hommes de Niederkorn reculent mais ne plie pas, même après trois corners en quelques minutes obtenus par les joueurs de Midtjylland. Défensivement le progrès est bien en place, et même si les danois peuvent se montrer dangereux par moment, les hommes de Strasser livrent une première mi-temps de toute beauté. Physiquement ils sont parvenus à bouger cette solide équipe danoise et il en aura fallu de peu à la 42e minutes de jeu, pour que le progrès rentre aux vestiaires avec un 2-, mais la puissante frappe de Libohy vient s’empaler sur le dessus de la barre transversale adverse. Ça s’est joué à quelques centimètres près. Thomasberg, l’entraîneur danois effectue deux changements à la mi-temps, mais le Progrès repart sur les mêmes bases, en continuant de livrer un combat de tout instant. Et ils vont en être récompensé à la 52e minutes avec un doublé de De Almeida. Niederkorn est tout près d’inscrire un troisième but, mais la lourde frappe de Natami est repoussée par le gardien local (58e). Et même quand les danois se montrent dangereux, comme à la 63e minutes avec Juninho, Latik sort le grand jeu pour repousser le danger et gardé ses cages inviolés. Midtjylland joue de plus en plus ce qui laisse des espaces pour les hommes de Strasser pour peut-être aller chercher un exploit face à cette équipe qui y’a deux saisons de cela joué les poules en Champions League. La guerre des nerfs commencent à 15 minutes du terme. Midtjylland pousse pour inscrire ce but qui leur donnerait la qualification. La fatigue se fait ressentir du côté du Progrès, ce qui est logique avec la débauche d’énergie des joueurs locaux. Il est grand temps pour Strasser de faire rentrer du sang neuf avec la montée en jeu de Muratovic et de Bastos à la pace de Bijelic et du très remuant Natami, tous deux auteurs d’une incroyable rencontre. Il faut un nouvel arrêt de Latik à la 88e minutes pour éviter ce but danois. Une frappe de Gigovic à sept mètres que le gardien local parvient à détourner. Grace a 90 minutes de toute beauté, le Progrès va jouer des prolongations face à Midtjyllandce qui est déjà un exploit en soi, mais le rêve continue pour les hommes de Strasser. Muratovic allume en premier les gants de Lössi dans ces prolongations. Du côté danois , au niveau occasion pas grand-chose à se mettre sous la dent durant cette première prolongations. Il faut dire que pour les deux équipes, l’enjeu est énorme avec une qualification pour le troisième tour de cette Conférence League. Muratovic retente sa chance dans cette deuxième prolongation, et il faut de nouveaux des mains fermes du gardien adverse pour repousser le tir du numéro dix local (111e). Une minute plus tard c’est de l’autre côté du terrain que ca se passe, De Almeida tente une frappe aux seize mètres adverses, une passe récupéré par Midtjylland, qui part directement en contre, avec Chilufya qui n’a que 20 minutes dans les jambes après être rentré aux débuts des prolongations. Malgré le retour d’un défenseur local, Chilufya parvient à placer une frappe qui va se loger dans le filet gauche de Latik. Le Progrès aurait mérité mieux durant cette rencontre mais tout comme Dudelange mercredi soir, les hommes du Progrès auront encaissé ce petit but qui va offrir la qualification aux danois. Pourtant ils auront fait le match parfait.

De notre correspondant Alexandre Adam