Luxembourg
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

La Summerschool de retour jusqu’au 14 septembre

La Summerschool est aussi bien dans l’enseignement fondamental, que le secondaire ou la formation professionnelle. (Photo archives editpress/Alain Rischard)

La Summerschool célèbre, cette année, sa quatrième édition. Jusqu’au 14 septembre, les élèves de l’enseignement fondamental et secondaire peuvent participer à des cours de remise à niveau. Près de 6 300 d’entre eux se sont déjà inscrits.

Combler ses lacunes avec des cours de rattrapage avant la rentrée scolaire, c’est l’objectif de la Summerschool. Jusqu’au 14 septembre, des activités de remise à niveau pour l’enseignement fondamental et secondaire sont proposées aux élèves qui le souhaitent. Pour rappel, la Summerschool a été lancée en 2020 dans le but de combler les lacunes liées à la crise sanitaire.

Les cours proposés aux élèves s’appuient sur des dossiers thématiques élaborés par le Service de coordination de la recherche et de l’innovation pédagogiques et technologiques (SCRIPT). Les matières essentielles, comme l’allemand, le français, les mathématiques ou encore l’anglais y sont enseignées. Ces dossiers sont tous accessibles sur la plateforme de la la Summerschool et peuvent être utilisés en autonomie ou accompagnés par les parents.

Plus de 6 200 inscriptions en 2023

Cette année, 6 266 élèves se sont inscrits à la la Summerschool, dont 4 940 pour les activités du fondamental et 1 326 pour le secondaire. Une hausse par rapport à  l’année dernière où 5 650 inscriptions avaient été comptabilisées par le ministère de l’Éducation nationale.

Les cours les plus fréquentés pour l’enseignement fondamental étaient ceux d’allemand et de mathématiques. Pour le secondaire, les maths également ainsi que le français.

Ce soutien scolaire est assuré par 251 volontaires dont 73 enseignants et 178 étudiants (titulaires du bac au moins ou inscrits dans une formation préparant à la profession d’instituteur) pour l’enseignement fondamental et 187 volontaires, 27 enseignants et 160 étudiants pour le secondaire.