Luxembourg
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Les taux restent à un niveau élevé

Les taux d’intérêt pour les crédits immobiliers ou les crédits à la consommation ont encore grimpé un peu entre juin et juillet. 

Sans surprise, les taux restent bloqués à des sommets et le nombre de crédits accordés par les banques baisse.

La Banque centrale du Luxembourg (BCL) a fait un point concernant l’évolution des taux d’intérêt au mois de juillet. Sans surprise, ils restent à un niveau très élevé. Ils devraient le rester quand on regarde la stratégie de la Banque centrale européenne qui a misé sur des hausses de son taux directeur afin de lutter contre l’inflation. 

Selon la BCL, le taux d’intérêt variable des crédits immobiliers accordés aux ménages a progressé de 18 points de base à 4,60 % en juillet, contre 4,42 % en juin. Le volume des crédits nouvellement accordés a progressé de 3 millions d’euros durant le mois de juillet pour s’élever à 224 millions d’euros par rapport à 221 millions en juin. En comparaison annuelle, le taux a progressé de 326 points de base tandis que le volume des nouveaux contrats a diminué de 194 millions d’euros.

Le taux d’intérêt fixe sur les crédits immobiliers accordés aux ménages s’établit quant à lui à 3,79 %. Le volume mensuel des créances nouvellement accordées entre ces deux périodes a progressé de 2 millions d’euros en comparaison mensuelle pour atteindre 288 millions d’euros en juillet. Par rapport à l’année précédente, le taux a progressé de 123 points de base tandis que le montant des crédits accordés a diminué de 52 millions d’euros.

Sur les durées plus longues, les crédits immobiliers avec une fixation initiale du taux d’une durée supérieure à 10 ans ont diminué de 2 points de base pour s’établir à 3,71 % en juillet. Le volume mensuel de ces créances nouvellement accordées a diminué de 15 millions d’euros en comparaison mensuelle pour atteindre 210 millions d’euros en juillet. Par rapport à l’année passée, le taux a progressé de 114 points de base tandis que le montant des crédits accordés a diminué de 69 millions d’euros.

Il est important de noter que ce taux inclut des périodes de fixation initiales de taux supérieures à 10 ans et qu’il est calculé sur base d’un échantillon de banques. Le taux indiqué pour la période de fixation initiale est une moyenne pondérée prenant en compte les volumes des prêts octroyés. Les taux sur des prêts avec des périodes de fixation initiales très longues, comme par exemple 30 ans, peuvent donc être largement plus élevés que le taux moyen pondéré indiqué.

Concernant le taux d’intérêt sur les crédits à la consommation, il a progressé de 24 points de base entre juin et juillet selon la BCL pour s’établir à 5,05 % en juillet tandis que le volume d’activité a diminué de 1 million pour passer de 30 millions en juin à 29 millions en juillet.