Luxembourg
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Luxembourg : savoir écouter son cœur

Plusieurs actions auront lieu ce samedi pour sensibiliser aux risques d’arrêt cardiaque et les bons gestes à adopter.

Les maladies cardio-vasculaires constituent la première cause de mortalité dans le monde. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) recense annuellement 17,9 millions de décès liés à ces maladies, soit 32 % de la mortalité mondiale.

Au Luxembourg, en 2021, elles représentaient la première cause de mortalité chez les femmes (540 décès soit 25,3 %) et la deuxième chez les hommes (506 décès soit 22,9 %). Chez les personnes de 65 ans et plus, c’est la première cause de mortalité (938 décès, soit 26,2 % des décès de ce groupe d’âge).

Ces chiffres jugés alarmants font des maladies cardiovasculaires «une priorité de santé publique», inscrite au Plan national maladies cardio-neuro-vasculaires 2023-2027 dont l’objectif est de réduire la morbi-mortalité par maladies cardio-neuro-vasculaires au Grand-Duché.

La Société luxembourgeoise de cardiologie, en partenariat avec le ministère de la Santé et diverses associations, organise une journée de sensibilisation ce samedi dans la capitale, de 10 h à 16 h, afin de mieux faire connaître au grand public les principaux facteurs de risque, ainsi que les moyens de les combattre. Plusieurs stands d’information seront installés place d’Armes, et les personnes intéressées pourront suivre un parcours de santé informatif et de prévention.

Les autorités de santé indiquent que «plus de 70 % de toutes les urgences cardiaques et respiratoires se produisent à la maison, quand un membre de la famille est présent et pourrait aider la victime». C’est pourquoi, à 11 h, une séance de réanimation cardiaque, avec les bons réflexes, sera proposée par des équipes du CGDIS et du Luxembourg Resuscitation Council.