Luxembourg
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Vol en apesanteur pour 35 jeunes : un souvenir gravé à jamais

Pas moins de 221 jeunes ont participé au concours, 35 ont été sélectionnés pour effectuer le vol en apesanteur. (Photos : julien garroy)

Les 35 gagnants du concours «Astronaute d’un jour» organisé par la Luxembourg Space Agency ont effectué jeudi un vol parabolique. Seize fois, ils ont pu tester les lois de l’apesanteur, comme lors d’une mission spatiale.

«Une expérience unique !», «Incroyable !» : c’est avec des étoiles plein les yeux que les 35 gagnants du concours «Astronaute d’un jour» ont foulé le tarmac du Findel hier, sous les applaudissements de leurs proches, après un vol parabolique au cours duquel ils ont pu éprouver les lois de la gravité et se retrouver pas moins de 16 fois en apesanteur. Le Grand-Duc Henri, ainsi que le directeur général de l’Agence spatiale européenne (ESA), Josef Aschbacher, et le directeur de l’Agence spatiale luxembourgeoise (LSA), Marc Serres, avaient même fait spécialement le déplacement pour accueillir ces astronautes en herbe lors de leur retour sur la terre ferme.

Pendant environ deux heures, les apprentis astronautes, des jeunes de 13 à 19 ans scolarisés au Luxembourg qui ont passé avec succès les épreuves du concours organisé par la LSA, se sont envolés à plus de 6 000 mètres d’altitude à bord d’un Airbus A310 opéré par la société Novespace. C’est la première fois qu’un tel vol avait lieu à partir du Grand-Duché. Au cours de ce vol parabolique, ou «vol zéro gravité», les pilotes ont effectué plusieurs fois une manœuvre pour recréer à bord l’état d’apesanteur, en alternant montées et descentes espacées de paliers.

Ils ont effectué trois types de paraboles : une qui a reproduit la gravité martienne, deux qui ont reproduit la gravité lunaire et 12 en zéro gravité. L’expérience ne dure que 22 secondes à chaque fois, mais elle a marqué à vie les chanceux finalistes. Même si certains ont eu un peu de mal à supporter les secousses malgré la médication proposée avant le vol…

Le vol s’est déroulé dans un avion capitonné habituellement dédié aux expériences scientifiques.

Ambassadeurs du spatial

Le ministre de l’Économie, Franz Fayot, était du voyage. Visiblement extatique, il a déclaré : «Aujourd’hui, j’ai pu réaliser un rêve d’enfant, moi qui ai toujours été un passionné de l’espace. J’avais un peu le trac ce matin avant de monter dans l’avion, mais cette expérience est absolument géniale et l’ambiance avec les jeunes dès le matin était formidable. Ce vol était une merveilleuse opportunité pour eux qui seront, dès lors, je l’espère, encore plus motivés à s’engager dans des études scientifiques ou techniques et dans une carrière dans le secteur spatial. Le développement de talents et l’engouement des jeunes générations sont un véritable enjeu pour le succès continu du secteur spatial au Luxembourg.»

Pas moins de 221 élèves du Grand-Duché ont participé avec enthousiasme à ce concours destiné à promouvoir le secteur spatial et les métiers scientifiques et techniques qui y sont liés. Les différentes étapes de sélection – des épreuves similaires à la procédure de sélection des astronautes pratiquée par les agences spatiales à travers le monde – ont été organisées entre avril et juillet derniers et consistaient notamment en des tests logiques et de compréhension ou des contrôles de l’aptitude physique.

Les 35 finalistes auront désormais pour tâche durant cette année scolaire d’être de véritables ambassadeurs du spatial auprès de leurs camarades. Ils seront invités à participer à des évènements et activités leur permettant de découvrir le secteur et visiteront notamment le centre d’entraînement des astronautes à Cologne en novembre prochain.