Luxembourg
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Xavier Bettel en Roumanie : «Je viens d’un pays qui a été envahi deux fois, je sais ce que c’est»

Le Premier ministre et la délégation luxembourgeoise se sont rendus dans le camp de Cincu.

Le Premier ministre, accompagné du ministre de la Défense, François Bausch, a notamment rencontré ce mardi les soldats luxembourgeois mobilisés dans le pays.

Ce mardi 5 septembre, le premier ministre, Xavier Bettel, s’est rendu sur la base militaire de l’OTAN à Cincu, en Roumanie. Un déplacement organisé pour la journée et en compagnie de François Bausch, vice-premier ministre et ministre de la Défense, et de Steve Hull, chef de l’état-major de l’armée luxembourgeoise.

Le premier ministre et sa délégation étaient sur place afin de rendre visite au contingent de 26 soldats luxembourgeois, ainsi que pour rencontrer le président roumain, Klaus Iohannis. C’est avec ce dernier que Xavier Bettel a d’abord échangé, au cours d’une discussion privée dès son arrivée dans le camp. Puis, les deux hommes ont tenu un discours face aux troupes luxembourgeoises, roumaines, françaises et belges mobilisées à Cincu.

Glad to welcome PM @Xavier_Bettel at the NATO Battle Group in Cincu🇷🇴. His visit and the presence of the 🇱🇺 troops in our country prove the strength of @NATO and the 🇷🇴-🇱🇺 friendship. Excellent dialogue also on our bilateral cooperation, including economic, & on European agenda. pic.twitter.com/brHVtp8gGc

— Klaus Iohannis (@KlausIohannis) September 5, 2023

Au total, cette base de l’OTAN située au cœur du pays compte 1 400 soldats. Un déploiement inédit mis en place à la suite du déclenchement de la guerre en Ukraine. Encore en construction, avec 10 chantiers en cours, la base roumaine vise à renforcer le flanc Est de l’UE. Située à une centaine de kilomètres de la frontière ukrainienne, il s’agit d’un point stratégique, comme l’ont rappelé Xavier Bettel et Klaus Iohannis.

En conférence de presse, ces derniers ont insisté sur la force de l’union de leurs deux pays et sur leur soutien sans faille à l’Ukraine. «L’Ukraine fait la bonne guerre, la Russie fait la mauvaise guerre», a notamment déclaré le président roumain. Xavier Bettel a quant à lui rappelé l’histoire du Grand-Duché : «Je viens d’un pays qui a été envahi deux fois, je sais ce que c’est».

Durant cet échange avec les journalistes, Klauss Iohannis a notamment été interrogé sur l’annonce par l’Ukraine de l’attaque de drones russes sur le sol roumain, deux jours auparavant. Selon Kiev, une attaque de drones explosifs a eu lieu dans la nuit du dimanche 3 au lundi 4 septembre. Un événement démenti par la Roumanie et que son président a de nouveau réfuté : «Rien n’a atterri sur notre sol, nous avons le contrôle total de notre espace aérien».

Après un dernier moment de discussions bilatérales, la délégation du premier ministre a terminé seule sa visite en se rendant sur le campement des soldats luxembourgeois. L’occasion pour Xavier Bettel de remercier les 26 soldats mobilisés, «ce qui représente le plus grand contingent à l’étranger de notre histoire».

Nous reviendrons sur cette visite plus longuement dans notre journal du jeudi 7 septembre.

First slide
First slide
First slide
First slide
First slide

Le Premier ministre et la délégation luxembourgeoise se sont rendus dans le camp de Cincu.

Previous Next