Luxembourg
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Xavier Bettel : «L’Islande est un vrai allié du Luxembourg»

Xavier Bettel et Katrín Jakobsdóttir ont longuement échangé, hier après-midi, au ministère d’État.  (Photo : fabrizio pizzolante)

Le Premier ministre, Xavier Bettel, a accueilli, mercredi, son homologue islandaise, Katrín Jakobsdóttir. Les deux petits pays partagent la volonté de peser sur la scène internationale.

Le hasard du calendrier veut que le Luxembourg et l’Islande s’affrontent demain soir dans le cadre des qualifications pour le prochain championnat d’Europe de football. «C’est le seul point un peu plus critique qui va momentanément mettre entre parenthèses notre très bonne relation amicale», plaisante Xavier Bettel après son entrevue, hier, avec la Première ministre islandaise, Katrín Jakobsdóttir. Sa visite de travail de deux jours au Grand-Duché n’est pas en lien avec le match, mais la rencontre entre les deux équipes nationales a bien été thématisée entre les deux chefs de gouvernement. «Je vais visiter l’équipe demain (NDLR : lire aujourd’hui) avant de rentrer pour lui transmettre mes encouragements», annonce la Première ministre islandaise. 

Cette taquinerie souligne l’étroite relation qu’entretient le Luxembourg avec l’Islande, deux pays à la taille réduite, mais qui comptent peser sur la scène européenne et internationale. «Le Grand-Duché a fait du très bon travail en usant de sa voix dans les organisations internationales», félicite d’ailleurs Katrín Jakobsdóttir. Xavier Bettel met en avant le «leadership affiché par l’Islande pour trouver des solutions afin de soutenir l’Ukraine». Dans ce contexte, il rappelle le récent sommet du Conseil de l’Europe, tenu à Reykjavik, où un accord a été trouvé pour mettre en place un registre des dommages, considéré comme une première étape vers un mécanisme international d’indemnisation des victimes de l’agression russe. 

Pays sans armée, l’Islande est bien membre de l’OTAN et a fait parler d’elle en fermant, en juin dernier, son ambassade à Moscou. Le régime russe a annoncé des représailles. Rien qui inquiète Katrín Jakobsdóttir. «En fait, nous avons suspendu nos relations avec la Russie. On ne disposait que d’une équipe très réduite de diplomates à Moscou. Ce fut une option pratique pour montrer notre solidarité avec l’Ukraine», explique la Première ministre islandaise. Son gouvernement soutient toutefois aussi l’Ukraine avec de l’aide humanitaire, dont récemment la mise à disposition d’un hôpital de campagne.

De plus, le pays nordique a soutenu dès le départ toutes les sanctions prises contre le régime russe, sans être membre de l’Union européenne. «Nous sommes unis dans la réponse à apporter à cette grave et illégale invasion de l’Ukraine. Malheureusement, aucune fin n’est encore en vue. Il est d’autant plus important de continuer à s’engager à l’échelle européenne et internationale», souligne Katrín Jakobsdóttir. 

«Une Europe plus forte, plus verte»

L’engagement pour l’Ukraine est un des points qui amènent Xavier Bettel à clamer que «l’Islande est un vrai allié du Luxembourg». «Nos deux pays partagent les mêmes valeurs. Nous voulons tous les deux une Europe plus forte, plus verte, plus sûre, qui est basée sur les droits humains et composée de pays démocratiques qui respectent l’État de droit», affirme le Premier ministre luxembourgeois. Il souligne en outre la lutte commune pour les droits des minorités, pour l’égalité des genres et contre les violences sexuelles. Un échange à ce sujet a d’ailleurs eu lieu, hier, avec la ministre pour l’Égalité entre les femmes et les hommes, Taina Bofferding.

«Peut-être parce que nous ne faisons pas partie des grands pays, nous savons l’importance du respect de l’État de droit dans les relations internationales. On défend le système international, qui est malheureusement mis sous pression depuis plusieurs années déjà. Il nous faut éviter ensemble qu’il soit démantelé davantage», renchérit la Première ministre islandaise.

La visite de travail de Katrín Jakobsdóttir au Luxembourg est la première d’un chef de gouvernement depuis 2008. 

L’université et le cinéma
pour approfondir les relations

Dans le cadre de la visite de Katrín Jakobsdóttir, les universités d’Islande et du Luxembourg ont signé une lettre d’intention pour engager une coopération plus proche au niveau du Centre d’études sur les petits États, implanté à Reykjavik. Les échanges entre professeurs et étudiants ainsi que la définition d’objectifs communs dans le domaine de la recherche sont envisagés.

Un deuxième projet pour approfondir les relations entre les deux pays concerne le secteur cinématographique. Les acteurs respectifs sont encouragés à signer un accord pour permettre le cofinancement de la production de films.