Morocco
This article was added by the user Anna. TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Dakhla: la Direction régionale de la Santé condamne les agressions contre le personnel hospitalier

Par Le360 (avec MAP) le 24/10/2021 à 11h47
Ministère de la Santé
© Copyright : DR

La Direction régionale de la Santé et de la Protection sociale de Dakhla-Oued Eddahab a condamné les agressions "à répétition" visant les professionnels de la santé, affirmant avoir pris des mesures pour poursuivre en justice les auteurs de ces actes.

Dans un communiqué parvenu à la MAP, cette Direction dénonce l'agression "ignoble" commise vendredi dernier, 22 octobre 2021, par un individu sur une aide-soignante pendant la garde dans le service d’isolement du Covid-19 au Centre hospitalier régional Hassan II de Dakhla.

La Direction régionale de la Santé et de la Protection sociale de Dakhla-Oued Eddahab a également condamné les actes d'agression répétitifs commis par des individus accompagnant des patients à l’encontre des cadres médicaux, administratifs ainsi que des agents de sécurité dans les établissements de santé dans la région, notamment l’hopital régional Hassan II et les centres de santé.

Ces comportements "ignobles et irresponsables" ont provoqué "l’horreur et la panique" chez les citoyens, les patients et le personnel de ces établissements, souligne le communiqué, notant que ces actes ont également suscité de vives réactions de mécontentement auprès des professionnels du secteur.

A cet effet, la Direction régionale a exprimé sa détermination à défendre la dignité du personnel soignant, qui fournit des services humanitaires nobles et oeuvre, en dépit de leur effectif restreint, dans des circonstances "difficiles", jour et nuit et tout au long de la semaine, afin d'assurer les services sanitaires aux citoyens.

Elle a aussi salué le rôle indéniable des cadres médicaux et infirmiers, ainsi que des techniciens de la santé "frontliners" qui travaillent avec "dévouement et abnégation", en se félicitant de leurs efforts, en particulier dans cette circonstance exceptionnelle marquée par la pandémie de Covid-19.

D’après le communiqué, la Direction de la Santé "ne fera montre d'aucune indulgence vis-à-vis de quiconque oserait porter atteinte aux cadres de la santé ou les humilier ou encore viser les établissements sanitaires par des actes de sabotage, pillage ou détérioration".

LES CONTENUS LIÉS