Morocco
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Marrakech: un individu violente sa femme en pleine rue et tue son enfant, un nouveau-né

Par Fayza Senhaji le 30/11/2021 à 19h23
Violence conjugale
© Copyright : DR

Kiosque360. En violentant sa femme en pleine rue, un mari a malencontreusement asséné des coups à son bébé d’un mois et demi qui se trouvait dans les bras de sa maman, provoquant ainsi sa mort. Cet article est une revue de presse du quotidien Al Ahdath Al Maghribia.

Alors que la violence à l’égard des femmes fait l’objet, en ce moment, d’une vaste campagne internationale de dénonciation et de sensibilisation, la ville de Marrakech vient de se réveiller sur un drame dont a été victime une épouse battue en pleine rue. Son bébé, qu'elle tenait dans les bras, y a perdu la vie. 


Dans son édition du mercredi 1er décembre, Al Ahdath Al Maghribia livre les détails de cette affaire qui en a choqué plus d’un dans la ville ocre. Au début, comme le souligne le journal, il ne s’agissait que d’une dispute entre un mari et son épouse. Sauf que celle-ci a rapidement dégénéré. En effet, l’homme a fini par perdre le contrôle de ses nerfs et a entrepris de violenter sa femme, qui portait pourtant un nourrisson dans ses bras. Les témoins ont d'ailleurs été surpris par la rapidité avec laquelle la situation a dégénéré et se sont empressés de prévenir la police.


D’après les faits relatés par le quotidien, les services de police, à leur arrivée, ont décidé d’emmener les deux époux au commissariat pour entendre leur version de cette affaire. Ils se sont alors rapidement rendu compte que le mari était connu des services de sécurité. Il était même classé parmi les personnes ayant «», selon les dires du journal.

Durant l’audition, les policiers ont été intrigués par le calme du nourrisson que sa mère tenait toujours dans ses bras. L’un des commissaires s’est alors approché de la dame pour constater que le bébé n’était plus qu’un corps sans vie. Dans le feu de l’action, même la mère ne s’en était pas rendu compte.

Alors qu’une enquête a été ouverte pour déterminer les circonstances exactes du décès du nourrisson, les premières hypothèses avancées par Al Ahdath Al Maghribia suggèrent qu’il a également reçu son lot de coups lorsque le mari violentait son épouse. D’ailleurs, les premiers éléments recueillis par les enquêteurs penchent pour cette hypothèse.


En effet, comme l’explique la même source, les services de police sont revenus sur les lieux du drame en quête de témoins, ainsi qu’en quête d’images de caméras de sécurité permettant de détailler les faits. Plusieurs des personnes interrogées leur ont alors confirmé la violence inouïe du mari qui avait battu sa femme sans se soucier de l'enfant qu'elle avait entre les bras. Cette dernière, dans ce qui ressemble à des réflexes pour esquiver les coups, a levé les bras à plusieurs reprises pour se protéger. Le nourrisson s'est ainsi retrouvé à la merci de l'agresseur. C'est dans ces moments que des coups, certes involontaires, lui ont été assénés, causant sa mort.


Le prévenu a été présenté à la justice devant laquelle il devra répondre d’un lourd chef d’accusation pour coups et blessures ayant occasionné la mort sans volonté de la donner.