Morocco
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Parlement: majorité et opposition unies devant les recommandations de la Cour des Comptes

Par Hassan Benadad le 08/06/2022 à 22h10
Parlement
© Copyright : DR

KIosque360. Les députés de la majorité et de l’opposition ont demandé au gouvernement de mettre en œuvre les recommandations de la Cour des comptes pour remédier aux dysfonctionnements constatés dans la gestion de la chose publique. Cet article est une revue de presse du quotidien Al Ahdath.

Les groupes parlementaires de la majorité et de l’opposition à la chambre des représentants ont appelé, ce mardi 7 juin, le gouvernement à mettre en oeuvre les recommandations formulées dans le rapport de la Cour des compte au titre des années 2019/2020. Le quotidien Al Ahdath Al Maghribia rapporte, dans son édition du jeudi 9 juin, que les députés ont, lors d’une séance consacrée à la discussion de ce rapport, demandé au gouvernement de s’appuyer sur ces recommandations pour prendre des mesures concrètes afin de remédier aux dysfonctionnements constatés dans la gestion de la chose publique.

Les parlementaires ont, par ailleurs, appelé l’Exécutif à associer l’institution législative à cette action pour faire le suivi de l’exécution de ces recommandation et veiller à combler les lacunes dans la gestion publique relevées dans le rapport de la Cour des comptes. Dans ce contexte, ils ont alerté le gouvernement sur les observations de cette juridiction qui tirent la sonnette d’alarme sur la politique de gestion de l’eau dans le royaume. Du coup, les parlementaires appellent à accélérer la mise en œuvre du programme d’urgence pour l’approvisionnement en eau potable et à prendre les mesures  adéquates pour atténuer les effets de la sècheresse.

Le quotidien Al Ahdath Al Maghribia rapporte que les groupes parlementaires ont demandé l’élaboration d’une réforme globale et audacieuse du système éducatif national à même de rétablir la confiance des familles dans l’enseignement public. Cette réforme, ajoutent-ils, doit être sociétale nécessitant une mobilisation nationale et non pas seulement une réforme sectorielle. Les parlementaires ont, par la suite, attiré l’attention sur la situation inquiétante du système de retraite qui met en danger sa pérennité et ses équilibres financiers en appelant le gouvernement à y introduire des changement radicaux et profonds.

Abordant la problématique du logement, les députés ont demandé au gouvernement de réviser la méthodologie des programmes de lutte contre le logement insalubre. Pour ce faire, ajoutent-il, il faut adopter une nouvelle conception du logement social à même de constituer un élément fondamental de la protection sociale et un véritable facteur de renforcement du développement humain et de réduction des inégalités sociales et territoriales.
 

LES CONTENUS LIÉS