Morocco

Salé: le maire Moâtassim se met à dos les commerçants du marché de gros, voici pourquoi

Par Mohamed Younsi le 23/10/2020 à 21h51
Jamaâ Moâtassim

Jamaâ Moâtassim, maire PJD de Salé.

© Copyright : DR

Kiosque360. Le maire PJD de Salé, Jamaâ Moâtassim, a décidé de transférer le marché de fruits et légumes vers Youssoufia à Rabat. Cette décision a provoqué la colère des professionnels du secteur. Les détails.

Jamaâ Moâtassim, maire de Salé et directeur du cabinet du chef du gouvernement, a décidé de transférer le marché de gros des fruits et légumes de la ville de Salé, situé aujourd’hui dans une zone sur l’axe Salé-Kénitra, dans la localité de Youssoifia à Rabat.


Cette décision prise par le maire (PJD) sans aucune concertation avec les professionnels du secteur a suscité la colère de ces derniers. Selon le quotidien Al Akhbar qui rapporte l’information dans son édition du week-end des 24 et 25 octobre, les professionnels du marché de gros estiment que la décision du transfert porterait préjudice aux commerçants et aux consommateurs. Car, expliquent-ils, le marché de gros de Salé approvisionne les villes de Khémisset, Tifelt, Roumani et Bouknadel. Le transfert du site aurait donc des répercussions pour les habitants de ces villes.


Dans une déclaration au quotidien, Miloud Eddabali, membre du bureau de l’association des commerçants du marché de gros des fruits et légumes de Salé, a affirmé que les professionnels avaient été surpris par la programmation d’un point concernant le transfert du souk à l’ordre du jour de la prochaine session de la commune urbaine de Salé. Ce qui a poussé les commerçants à organiser des mouvements de colère devant le siège de la commune et à envoyer des lettres de protestation aux autorités compétentes, a-t-il ajouté.


Et de préciser que cette décision a été prise pour enterrer le projet de souk régional prévu dans la région de Salé. Dans ce cadre, il s’est interrogé sur les raisons de l’abandon par le maire de ce projet et du transfert du marché vers Rabat qui dispose déjà d’un marché de gros dans le quartier El Akkari.


Les communes de la région, rappelle Eddabali, avaient voté à l’unanimité en 2017 en faveur de la construction d’un marché de gros de fruits et légumes sur un terrain que la commune de Bouknadel avait offert gratuitement. La mairie de Salé devait mobiliser 400 millions de dirhams pour l’aménagement du terrain. Alors que le site de Youssoufia à Rabat coûterait trois fois cette enveloppe budgétaire, soit 1.2 milliard de dirhams.


Par ailleurs, ajoute le quotidien, le marché de gros de fruits et légumes de Salé garantit 2.000 emplois directs et pas moins de 7.000 indirects et génère environ 40 millions de dirhams pour la commune.

Football news:

Alaba's agent wants to start talks with Chelsea and PSG in January
Klopp on the Premier League calendar: No matter what I say, it won't help. Waste of time
Barcelona paid tribute to Maradona with a minute of silence before training
Benzema does not train in the General group and works indvidiualno
Did you see the shape you wanted to draw? Victory twice tried to support Dzyuba with graphics in the sky, the first attempt was forbidden by the dispatcher
Aspilicueta on the match against Tottenham: Chelsea always want to be the no 1 club in London
Tebas on Messi: I Want to see Leo in La Liga as well as Mourinho, Pep, Klopp, Ronaldo