Morocco

Tribune. L'éducation hybride, un défi à relever au Maroc

Les technologies de l’éducation, et celles qui supportent l’éducation à distance ou hybride, représentent une partie majeure des stocks les mieux valorisés durant cette période de pandémie. Selon de nombreux pédagogues et chercheurs sur le futur de l’éducation et du travail, ces tendances sont là pour rester, même après le retour au "quasi-normal".

La raison la plus profonde à la persistance de cette évolution, à mon avis, réside dans l’évolution du marché de travail post-éducation. La citation du général américain Douglas MacArthur ("There’s no security on earth, just opportunity"), se retrouve plus appropriée dans le marché de travail d’aujourd’hui que jamais auparavant. Il n’y a plus de carrières stables et sécurisées de 30 ou 40 ans, la seule certitude que nous avons d’ailleurs est que dans 30 ans, 80% des métiers sur les marchés futurs n’existent pas encore en 2021.

Qu’est-ce que cela signifie pour les programmes d’éducation nationale et supérieure? Cela signifie qu’une grande transformation du système devrait se faire, afin de redéfinir les priorités pédagogiques permettant aux élèves et étudiants d’être préparés à un processus d’adaptation et d’apprentissage, rapide et exponentiel, à appliquer ces apprentissages de façon continuelle, et à les expérimenter dans un marché en constante évolution.

De nombreux exemples de solutions accompagnant cette évolution viennent des géants des technologies mondiaux qui offrent des solutions de Virtual Classroom, Cloud Classroom, et même des "Campus Virtuels" ou "Augmentés", ce qui montre que les tendances du Digital et du Phygital ne disparaîtront pas de sitôt. Ce qu’offre Microsoft par exemple avec la suite Teams Classroom, nouvellement lancée, qui permet que les étudiants se voient sur les bancs de classe dans un espace semi-virtuel, grâce à de la manipulation d’image de leur caméra par l’IA, ou ce qu’offre Huawei avec sa solution intégrée Smart Education Solutions qui permet de marier le physique au digital à travers des Smart Campus augmentés par IoT, mais aussi des Laboratoires 100% virtuels pour faire des expérimentations du confort de chez soi... Les Startups Edtech comme Ambi ou encore Brainly, aussi, sont notablement en grande effervescence variant du Social Learning au Peer to Peer learning.

Alors soyons clairs, je suis un fervent défenseur qu’il y ait un nombre d’éléments essentiels omniprésents: mathématiques, langues vivantes, problem solving, soft skills et life skills, ainsi que des bases de technologies. Mais l’autre constante de notre futur serait que l’école, ou l’université, devrait donner beaucoup plus de libertés de choix de parcours pour le reste, et bien que le système universitaire américain s’y prête aujourd’hui bien mieux que le nôtre, et ils y ont plusieurs décades d’avance, nous pouvons rattraper le temps perdu, justement grâce aux technologies d’apprentissage hybride, qui vont opérer un offset du capex de ce type de transformation, et permettre aux étudiants d’avoir accès à des modules divers et variés de leur choix.

Cette formulation hybride se voit aujourd’hui construite, dans les systèmes les plus avancés déployées sur le marché mondial, de MOOCs accompagnés de séances d’expérimentation pratique en présentiel, et augmentés avec des certifications professionnelles pour renforcer la capacité d’intégration du marché de travail. Coupler à cela une responsabilisation quant aux modules choisis, et une orientation sur mesure sur la base d’analyse des capacités, intérêts et qualifications prérequis et recommandations opérée à l’aide d’intelligence artificielle, permettra de créer des compétences compétitives à l’échelle internationale. Cela devient d'ailleurs la norme, avec de moins en moins de barrières à l’entrée causées par la tendance du "Work from Home" et "Work from Anywhere".

Mais ce n’est pas tout, avec l’avance des vitesses de connectivité avec la 5G, de la réalité virtuelle et augmentée, et de la robotique, nous pouvons redéfinir la partie "Présentielle" en entièrement décentralisée, ou presque. Cela permettra de réduire les risques sanitaires, mais aussi de pouvoir offrir la même qualité d’éducation, sans la création de phénomènes migratoires forcés, et de pouvoir offrir, à travers des partenariats avec des leaders universitaires à travers le monde, un accès aux dernières révolutions pédagogiques et technologiques, et aux compétences cutting-edge, pour le bénéfice de nos étudiants, en temps réel.

Le Maroc a fait de remarquables avancées sur ce chemin, qui ont été démontrées par la transition au digital learning durant la pandémie, et avec l’intégration de ces nouvelles technologies, nous pourrons avancer encore plus rapidement vers une position de leadership de l’éducation hybride.

*Expert en transformation digitale, Directeur de K&W Technologies, Forbes 30 Under 30 et spécialiste international de politiques publiques autour d'innovation, technologies de rupture et écosystèmes entrepreneuriaux.

Football news:

Real Madrid put together a killing center - Modric-Casemiro-Kroos-for just 60 million euros. Even Luka Jovic was worth more
Zidane on 0:0 with Liverpool: We rode the storm and can be proud of our performance
2 Premier League clubs will play in the semi-finals of the Champions League for the 2nd time in 3 seasons
Zinedine Zidane: There are many masters at Real Madrid, but most of all I like the character of the guys
Emre Can: We played against probably the best team in the world. We can be proud of ourselves
Pep broke the curse of the Champions League: he took City to the semi-finals for the first time in five years. Only 4 players remained at the club from the last (and first) time for the club
Jurgen Klopp: Liverpool gave Real Madrid a bad feeling. We played well, but did not score