Madagascar
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Ça y est, c’est la fin des haricots ?

Otrany mbola mihitsiko any daholo tenisany aaa

Gné ? Bah oui, vous ne les sentez pas ces caisses vides un peu partout là ? Et il y a vraiment des signes qui ne trompent pas.

Un ancien PRM me disait cette semaine : “tu sais elman, chaque chef d’Etat s’est toujours fait un point d’honneur à toujours payer les fonctionnaires en temps et en heure“… oui oui elman le barman, clin d’œil à une connaissance qui se reconnaîtra.

… jusqu’en décembre dernier donc, où naika lasa ratsy ilay raha, la paie de décembre a accusé un retard certain… un très très gros retard même dans quelques cas, avec leurs sous reçus bien après le 25 décembre.

Autre indice : mon dieu, vous avez vu l’état des routes nationales ? 😯 C’est plus des routes ça… en tout cas du jamais vu depuis 60 ans, et là encore, un signe indéniable que les caisses sont vides. Où sont passés les FER et toussa ? Oui oui les jeunes, taisez-vous, on connaît votre réponse.

Donc soit on a eu une loi des finances (+rectificative) 2022 un peu trop optimiste,  soit le pognon a été mangé sans avoir atteint le 31/12. Ou peut-être même un peu des deux ?

Et on n’oubliera pas le covid 19, qui va bientôt sur ses 3 ans. Auquel s’est rajoutée la guerre en Ukraine, on imagine les dizaines (centaines ?) de milliers de faillites d’entreprises, donc autant de manque à gagner pour l’Etat endémique en matière de rentrées fiscales.

En parallèle, les projets pharaoniques sans queue ni tête ont du pas mal grever le budget sans doute. Quand on pense à ces centaines de millions de dollars dilapidés dans des projets non prioritaires weraweresques, waaa, bienvenue dans la gouvernance avec les pieds.

Mais indépendamment de toussa, derrière toussa on a des gens qui souffrent réellement. Une pauvreté extrême qui amène à se demander comment ça peut encore exister en 2023.

Et bien io izy io. Les merci Prezida anoné en choeur par quelques mercenaires avec la même adresse IP ne suffisent plus à masquer cette incroyable souffrance populaire. Mortelle même. Purée mourir de faim… alors que moi-même je jette de la bouffe à la poubelle car date de péremption dépassée, c’est effroyable 😯 Et pourtant je vous assure que, inflation oblige, je fais déjà très attention aux courses.

Bref, et il n’y a toujours pas de mystère : quand ce qu’il y a à faire ne l’est pas en temps et en heure, voilà le résultat : tout part en vrille et en sucette, il n’y a plus rien qui va.

Et quand plus rien ne va, ça s’appelle donc la manenganiny party, et vous y êtes en plein dedans.

Et malheureusement vous êtes bien parti pour y batifoler encore un bon petit moment !