Madagascar
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Et tous les ans c’est pareil…

Photo il y a un an… et chaque année c’est pareil

Oui oui bonne année à vous aussi mais bon… Mais bon quoi encore lol… Bah comme tous les ans, hop, on se sent regonflé à bloc, plein de projets, plein de bonnes intentions

… et les réalités vous rattrapent malheureusement très vite. Comme on dit entre le entana nafarana ou tout du moins celui que l’on avait en tête, et le entana tonga, aïe aïe aïe, il y a loin de la coupe aux lèvres hein ? Mbola lavitra ny afo ny kitay en VO.

Et tous les ans on refait les mêmes choses. Avec les mêmes personnes. Avec les mêmes méthodes. Avec les mêmes absences totales de priorité. Et tous les ans on s’attend à des résultats différents.

Ah la la c’est compliqué hein ? Et bien ce n’est pas un hasard si certaines personnes consacrent toute leur vie pour se préparer à exercer la magistrature suprême, pour un ou deux mandats ! Toute une vie pour être en capacité de distinguer le prioritaire, l’urgent et l’important.

Certains pensent toujours qu’ysuffitde et qu’yapuka. Dans 50 mandats, ils en seront hélas toujours au même point, voire pire. Et évidemment de toujours rejeter la faute sur les autres, en mode cpasmafote quand ça ne marche pas.

Et enfin, indépendamment de l’apprentissage de la chose publique, qu’est-ce que ça manque cruellement de bon sens, c’est effroyable quand même 😯

L’eau, le riz, la sécurité : c’était vraiment compliqué de comprendre que c’était la base même de la pyramide de Maslow ? Le level 1 de la pyramide ? Qu’en 2023 entendre des expressions comme “en situation d’extrême urgence alimentaire” il y a comme un espèce d’anachronisme dans l’air ?

Qu’après 5 ans on en est encore au stade de “on va construire le pipeline d’eau tompokolahy sy tompokovavy” ? On n’a même plus les mots quoi.

Et pourtant ce n’est pas faute d’avoir prévenu leretsy ê.. tous ceux qui fréquentent ce blog depuis quelques années peuvent en témoigner avec nos histoires d’angady, de couteau et de service 3 pièces. Ou encore avec nos histoires de tic tac tic tac, attention le mandat passe en un clin d’oeil. Misy mihaino ?

A force de vouloir tout régler en même temps, au final… on ne règle rien du tout. Mais alors là, rien de rien, la preuve ! On a donné un peu de poisson au vahoaka mais on ne lui a jamais donné le filet pour aller le pêcher lui même le poisson. Pire, on a même fièrement bradé l’exploitation de notre richesse bleue, pour quelques misérables millions d’€, c’est dingue.

Pour en revenir au titre, tous les ans c’est effectivement pareil. En entendant le discours de fin d’année, comme d’habitude c’est les mêmes promesses qui vont dans tous les sens. Avec en filigrane une menace qui se précise de plus en plus : l’aggravation de la crise alimentaire !

En 2022, les prix exploseront

Alors, qui avait raison en janvier 2022 ?

… que là encore nous avons déjà relevé pendant la crise du covid19 et même avant la crise en Ukraine : attention à la crise alimentaire qui se profile, les gouvernants de chaque pays limiteront de plus en plus l’exportation de leurs denrées alimentaires pour assurer en priorité la sécurité alimentaire de leurs propres populations.

Et bien nous y sommes là. Et je vous garantis que les prix continueront de flamber.