Madagascar
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Hery Rajaonarimampianina : Réconciliation toujours comme credo

Son retour au pays est synonyme de reprise de ses activités politiques. L’ancien président, Hery Rajaonarimampianina, multiplie les rencontres. Après avoir réuni le bureau politique de son parti HVM, deux jours après son arrivée à Antananarivo, l’ancien président a réuni, hier, les jeunes qui veulent s’engager à ses côtés pour dynamiser sa formation et reconquérir le pouvoir. La rencontre s’est déroulée au quartier général du HVM à Andraharo durant la matinée. A cette occasion, l’enseignant, qu’il est, a partagé sa vision et les valeurs qu’il veut transmettre à la jeune génération pour « reconstruire le pays et le remettre sur les rails du développement ». L’ancien président n’a pas manqué, également, d’exhorter ses interlocuteurs à rouler pour un apaisement dans le pays.

Réconciliation

Lundi dernier, il a fait le déplacement pour s’entretenir avec Irako Ammi Andriamahazosoa, président en exercice du Conseil œcuménique des églises chrétiennes et, à la fois, patron de l’église protestante FJKM. Les discussions qui ont duré deux heures environ, selon une source concordante, sont politiques entre les deux personnalités qui essaient d’accorder leur violon sur le concept “réconciliation nationale”. Selon certaines sources, Hery Rajaonarimampianina qui a toujours plaidé, dans son côté, en faveur de ce processus pour « apaiser la vie politique » avant les échéances électorales, n’a pas manqué d’aborder le sujet avec ce chef d’église qui ne jure depuis plusieurs mois que sur une démarche dans ce sens au niveau politique.

Andrimaso

En décembre 2014, Hery Rajaonarimampianina, alors président en exercice, a convoqué une réunion des anciens chefs d’Etat encore en vie à l’époque, notamment Andry Rajoelina, Marc Ravalomanana, Albert Zafy et Didier Ratsiraka, pour entamer le processus sous l’égide du Conseil œcuménique des églises chrétiennes. Mais l’initiative a accouché d’une souris. Tente-t-il alors de relancer le projet ? Peu d’informations filtrent de cette première rencontre entre l’ancien président de la République et le pasteur Andriamahazosoa. Le FFKM, quant à lui, a déjà les élections en perspective. Ce conseil veut avoir un œil dans le déroulement du scrutin et compte remettre sur pied un « andrimaso », organe d’observation électorale.

Rija R.