Madagascar
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Jocelyn Victor Rafidinarivo alias Jean-Louis Rafidy. Des aspects peu connus de sa vie très bien remplie

CGM, 08 septembre 2016. Quelques membres du CJD. Debout, de gauche à droite: Félix, Sammy, Norbert, Olga, Rabefananina, Jeannot, Fidy et Armand. Assis: de gauche à droite: Latimer Rangers, Dany Be et le couple Jean-Louis et Claire Rafidy


S’il avait 22 ans en juin 1960, c’est donc à 85 ans qu’il a quitté cette vallée de larmes, ce dimanche 11 juin 2023. Il, c’est Jocelyn Victor Rafidinarivo alias Jean-Louis Rafidy, pionnier de la RNM et de la TVM, surnommé « La voix d’or », non sans très bonne raison.

Le 14 octobre 1958, À la proclamation de la République Malgache, le groupe, connu initialement sous le nom de « Rabaraona frères et sœurs » (Dave, Rocky, Coco, Pat, Nicole et Monique), gagna le premier prix lors d’un concours de chanson amateur organisé par la station alors dénommée « Radio Tananarive ». Ils avaient interprété « Only you » et « The great pretender » de « The Platters ». A la suite à ce succès, le groupe, prit le nom de « Les Béryls », et fit plusieurs tournées à travers Madagascar avec, entre autres, le grand chanteur malgache Henry Ratsimbazafy et les CCC (Christian Claude et Cie) Guitares.

À la demande du gouvernement français, les six frères et sœurs furent choisis pour représenter Madagascar à l’inauguration de la 2è chaîne de télévision à Paris (Porte de Versailles), le 8 septembre 1963. À leur première apparition, ils ont immédiatement conquis le public français. Il faut dire aussi que leur petite taille (1,48 m en moyenne pour le groupe) est alors un des éléments qui font leur charme. Jean-Louis Rafidy, l'animateur-vedette, « la voix d'or » de la radio malgache qui les accompagnait pendant leur séjour à Paris, les présenta à Roger Marouani des Disques « Festival », qui leur fit signer leur premier contrat européen et les prit en charge. Le groupe fut alors baptisé « Les Surfs « afin de profiter du regain de popularité de ce genre de musique au début de la décennie.


Longtemps voix d’or de la radio nationale malagasy (RNM), sous le pseudonyme de Jean-Louis Rafidy, il a été, successivement : Directeur fondateur de la Télévision nationale malgache (TVM), Chef de la division des Programmes de Radio Madagascar, Chef de la chaîne de langue française et journaliste et producteur sur la chaîne de langue malgache de Radio Madagascar.

Qui se rappelle encore que notre Jean-Louis Rafidy national avait son émission à lui ? Après l’inauguration de la Maison de la Radio à Anosy, le 14 octobre 1964, il y existait deux chaines : la chaîne I en fiteny malagasy et la chaîne II, en langue française. La chaîne I était entre les mains des Malagasy qui assuraient la responsabilité politique et éditoriale dont le Directeur général fut Roger Rabesahala jusqu’en 1968. Le responsable de la chaîne était Marcellin Andriamamonjy.

Henri Ratsimabazafy et Jean-Louis Rafidy en 2014

Jocelyn Rafidinarivo, plus connu sous le pseudonyme de Jean Louis Rafidy, était le responsable de la chaîne II. Celle-ci proposait deux émissions musicales, l’une consacrés aux artistes débutants, « les jeunes talents », et l’autre, une émission hebdomadaire (chaque mardi) en langue française à partir de 20h. Jean Louis Rafidy avait alors le même âge que ces jeunes talents qu’il présentait au public : les Nanahary, Henri Ratsimbazafy, les CCC Guitares ont été connus par les auditeurs malagasy grâce à cette émission.

Véritable pionnier dans l’Histoire de la radiodiffusion à Madagascar, Jean-Louis Rafidy est à l’origine de plusieurs innovations. Parmi celles-ci, lors de chaque émission, les jeunes talents présentaient en direct, tous les mardis, un semi-spectacle pour les auditeurs. Jean Louis Rafidy fut aussi le créateur et l’animateur d’une émission consacrée à la jeunesse : « le délassement  musical » ou « Fialam-boly amin’ny mozika sy ny hira ».

Cette émission dominicale matinale programmait des chansons d’artistes européens comme Johnny Halliday, Dalida ou Claude François. Les jeunes de l’époque attendaient avec fébrilité le début de l’émission dont l’indicatif était la chanson « les enfants du Pirée » de Dalida.


Par la suite, avec son vrai nom, Jocelyn Rafidinarivo a longtemps vécu aux U.S.A. en étant diplomate à l'Ambassade malagasy à Washington DC. De retour à Madagascar, il fut nommé Secrétaire général du ministère de l’Économie et des Finances, poste qu’il quittera pour rejoindre le siège de la Banque Mondiale à Antananarivo, en tant que Responsable des communications extérieures.

Poste qu’il quitta pour prendre une retraite bien méritée, à la mi-juillet 2007, au côté de son épouse Claire Rahelovololona. Cela, avant la dernière réunion à la Banque mondiale pour faire sa passation avec Erick Rabemananoro. Le couple Jocelyn-Jean-Louis/Claire a eu deux enfants : Christiane Narisoa Rafidinarivo et Jean Solo Rafininarivo, et quatre petits-enfants.

Au moment de ce départ sans retour vers l’au-delà, Jean-Louis Rafidy était le Président d’Honneur du Club des Journalistes Doyen -CJD- de Madagascar.

A gauche, devant, Claire et Jean-Louis Rafidy, suivis de Me Willy "Olala" Razafinjatovo qui nous a quittés le 25 janvier 2022

Il y a beaucoup à raconter sur cette « voix d’or » qui s’est définitivement éteinte, en ce dimanche 11 juin 2023. Face à cette disparition, je suis resté sans voix car les voies du Seigneur sont insondables. Mais je garderai de lui sa voix, évidemment, mais surtout cette force mentale qui dégageait de lui, inspirant à la fois crainte, sécurité, simplicité. Une personnalité -et non un personnage- qui se cultivait.

Au nom de toute l’équipe de madagate et en mon nom personnel, je présente à toute la famille de Jocelyn Victor Rafidinarivo, mes plus sincères et profondes condoléances. C’est bien le pays tout entier, qui a perdu un de ses fils les plus Malagasy qu’il ait jamais eu.

La dépouille mortelle de Jean-Louis Rafidy reposera à Tsaralevenana, Ambohibao Antehiroka, à proximité du CEG à partir du lundi 12 juin. L’inhumation aura lieu le mercredi 14 juin 2023 au cimetière d’Anjanahary Antananarivo.

Jeannot RAMAMBAZAFY