Madagascar
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

L’élection à l’OMDA là

“Toi ta g**** je te donne pas mon tsodrano” 🙂

Gné, oui ? Oui, c’est comme une vague prémonition mais j’ai quand même la très forte conviction que cette élection présidentielle à la fin de l’année sera tout simplement… du même acabit que cette “AG” de l’OMDA ?

Cacophonie, divisions, colère, doigt pointé, montée de ton, tentative de s’emparer du micro, invectives, etc… on se demande même si le “Lalatiana nous prend pour des cons” du député Rossy ne deviendra pas “Andry nous prend pour des cons” à la fin de l’année ?

Et d’ailleurs pourquoi attendre la fin de l’année ? C’est pas déjà le cas aujourd’hui lol ?

Bref, ça tourne inévitablement au vinaigre quand le “tsy fahaiza manao” est là, quand tout le monde et n’importe qui bombe du torse alors qu’il n’est ni dans son rôle ni ses compétences.

Et c’est effectivement le problème quand le politique veut se mêler de tout, même de ce qui ne le regarde pas mais bon, nous savons tous ce que ça donne quand le pouvoir monte à la tête n’est-ce pas ?

Pour en revenir à cette foire d’empoigne à la fin de cette année, encore faut-il y arriver à cette fin d’année ? Malgré le tic tac, la route sera encore longue et parsemée de beaucoup beaucoup d’embûches.

Avec toujours en toile de fond la question de savoir qui osera franchir une nouvelle fois le Rubicon. Bah à ce rythme, vu la sosopourisation ambiante, cela n’est pas du tout à écarter, bien au contraire. Lera c’est lera hein, mais attention, après lera c’est plus lera.

Le 29 mars, le 13 mai, le 26 juin, autant de jalons en perspective que tout un chacun tentera bien entendu de tirer la couverture vers soi. Ceci étant, vu l’état du pays après 23 ans, franchement il n’y aura pas de quoi pavoiser.

Comme à l’accoutumée, on ne sait pas où on va. Ni comment y aller. Mais apparemment, on y va quand même. Sans cap, sans boussole, en mode “lasa tsika ram’s a“.

Mais plus sérieusement, vous voulez rempiler pour les 5 prochaines années, pour faire et vivre exactement les mêmes choses ? Et bé, si c’est pas du masochisme ça, je ne sais pas comment qualifier ça autrement. Efa manenganiny mandady @ tany et allez, on en rajoute une couche ? Et bé, bonjour la mémoire courte et bon courage alors.

Pas de bol, on attaque bientôt le velirano n°2

Une terre d’avenir qui le restera donc. Définitivement ? Ça c’est à vous de voir, à vous de choisir votre destin. Pour ma part j’ai déjà choisi le mien et il sera tsotra, milamina et mirindra. Avec de l’eau et de l’électricité 24/7/365, de la sécurité et de belles routes.