Madagascar
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Marché d’Anosibe : 82 pavillons ravagés par les flammes

Une centaine de box ravagés par le feu.

Un violent incendie s’est déclaré à Anosibe. Dans la nuit de mercredi à jeudi, une partie du marché d’Anosibe a été ravagée par le feu. Une centaine de box ont été complètement détruites dans les hangars F et G réservés aux maraîchers et bouchers. Des centaines de kilos de légumes et de viande sont partis en fumée. Des représentants de la Commune urbaine d’Antananarivo sont arrivés sur les lieux, ce jeudi matin, et ont constaté que 82 pavillons avaient brûlé. Selon Rija Randrianarisoa, directeur des marchés auprès de la CUA, les dégâts sont estimés à 90%. Il réitère que le feu s’est déclaré au niveau du hangar F, et des témoins affirment que l’origine du feu est un court-circuit. Le feu s’est ensuite propagé au niveau de l’emplacement des bouchers, ce qui a conduit à cette catastrophe.

Une autre hypothèse parle d’un incendie criminel. La police de la brigade criminelle prend en charge l’enquête, et tout le monde attend de pied ferme les résultats de l’investigation.

Aucun blessé n’est à déplorer après l’impressionnant incendie mais les dégâts matériels sont conséquents. Du matériel comme des réfrigérateurs ont été en proie aux flammes. Dans la matinée de jeudi, les lieux étaient envahis par les commerçants qui se livraient aux commentaires. Une fois à l’entrée des hangars F et G, on pouvait apercevoir des amas de cendres et des restes de légumes, des morceaux de bois, planches et casiers, entre autres. De la fumée s’échappait encore des décombres, hier matin.

Laissant les victimes dans la désolation, « j’ai tout perdu, de l’argent et des matériels. Je ne sais pas encore comment je vais m’y prendre pour faire face à mes pertes…», déplore une commerçante. Selon les témoins, le feu se serait déclenché aux environs de 23 heures. «Nous détectons ici la présence de branchements anarchiques de câbles électriques, ce qui a favorisé la propagation des flammes », révèle un témoin. « On a fait de notre mieux pour sauver ce qu’on pouvait mais le feu a été très violent », a-t-il poursuivi. « C’est vers 4 heures qu’on a pu éteindre toutes les flammes », explique le chef de corps des sapeurs-pompiers. Lui d’expliquer que l’alerte a été donnée peu avant minuit.

Pour prévenir les risques d’incendies, la municipalité prévoit également de prendre des mesures concernant l’utilisation de l’électricité dans les marchés. Les commerçants sont appelés à la plus grande vigilance.

Yv Sam