Madagascar
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Pourquoi tout est médiocre à Madagascar ?

Pendant que j’écris cette chronique, ardine elle s’occupe autrement 🙂

Gné ? Du gasy bashing matinal ? Euh oui et non si vous voulez mais comme on dit, qui aime bien châtie bien non ?

En fait la réflexion m’est venue suite à la lecture des différents articles de la Gazette DGI sur la médiocre qualité de service des soins médicaux à Madagascar.

Propreté douteuse, saleté même, voretra attitude, personnel désagréablement hautain be zesta masosy p*** (désolé pour la grossièreté), absence de plateau technique et on en passe.

La pauvreté n’excuse ni n’explique pas tout, c’est vraiment dans la tête que c’est toc toc au pays endémique. Tena on est vraiment spécial les gars (gasy) hein !

Je sais pas moi.. on n’enseigne pas la bonté, la sympathie, l’empathie et toussa dans les amphithéâtres ? Bonjour, merci, au revoir, un sourire, tsara fanahy quoi ?

En lieu et place on n’a que des gens hautains, miavonavona, kizitina et toussa. Oui je conçois que le métier est sans doute difficile, confronté certainement au quotidien à toute la misère du monde mais personne n’a forcé personne à le faire non plus non ?

Oui des métiers sont certainement plus compliqués que d’autres, et s’assimilent plus à un sacerdoce, toutefois les critiques que je viens d’émettre ne s’appliquent pas qu’au système hospitalier

… mais à l’ensemble de la société malgache lol ! Prenez n’importe quelle activité où il y a de l’accueil, non mais excusez nous de vous déranger quoi.

Que ce soit au restaurant, à l’accueil d’un service, public ou non, dans un magasin, bref, n’importe quoi qui nécessite un échange verbal, laisse tomber letsy e. On a vraiment un problème dans la tête.

Oui oui tampohany ny any andafy si vous voulez mais moi au moins ici à andafy je bénéficie en général toujours d’un accueil sympathique où que j’aille.

Que ce soit dans un hôpital, à l’accueil d’une mairie, dans un magasin, un restaurant et toussa, c’est toujours bonjour monsieur, que puis-je faire pour vous, merci, au revoir.

Et cette qualité d’accueil se répercute forcément sur la qualité des infrastructures faisant qu’au final on a une bonne qualité de service dans l’ensemble.

Donc toussa, indépendamment du pognon, contribue à faire d’un pays où il fait bon y vivre… ou au contraire,  médiocre voire rédhibitoire.

Moi en tout cas ma princesse je la formerai pour être toujours souriante et accueillante. Et dans le même temps à être également mailo et méfiante, mais l’un n’empêche absolument pas l’autre bien au contraire.

Quand à vous au pays endémique que voulez-vous que je vous dise d’autre. Io izy io zany, et malheureusement je ne pense pas qu’on puisse y faire quoi ce soit à l’échelle nationale, c’est fichu.

Par contre ceux qui ont encore des enfants, et bien vous savez ce qu’il vous reste à faire pour que vos rejetons ne viennent gonfler les rangs du troupeau miavonavona, kizitina.. et tête à claques masosy p*** au final quoi.