Madagascar
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

SECES et enseignants vacataires : Nouvel ultimatum  

Temps de lecture : 1 min.

Les campus universitaires risquent à nouveau d’être désertés, non pas par les étudiants, mais par les enseignants.

Fermeture de l’ensemble des universités publiques après la fête nationale. Telle est la mesure que les enseignants vacataires et les enseignants membres du syndicat des enseignants chercheurs et chercheurs enseignants (SECES) affirment devoir prendre en cas de non-paiement de leurs salaires. Les enseignants vacataires qui, selon le SECES, assurent 70% du travail d’enseignement dans les universités publiques, n’ont pas perçu leurs salaires depuis 4 ans. Les derniers salaires perçus par ces enseignants vacataires sont les 25% de salaire, correspondant au premier semestre de l’année 2018-2019. Raison pour laquelle ils ont cessé leurs activités. Les enseignants chercheurs titulaires, quant à eux, ont perçu 50% de leurs heures complémentaires.

Pour le SECES, en particulier, leur conseil national tenu les 8 et 9 juin derniers, a abouti à une déclaration non édulcorée sur la situation actuelle de l’enseignement supérieur et les centres de recherches publics, qui « ne font pas partie des priorités des dirigeants actuels ».

Aux revendications sur les salaires et les heures complémentaires, le SECES revient également à la charge sur le dossier relatif aux cinq décrets portant sur les allocations de recherche et d’investigation, au maintien en activité, au recrutement, au reclassement et à l’éméritat. 

Hanitra R.