Madagascar
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Un réveillon tout à fait ordinaire 

Temps de lecture : 1 min.

Plus que quelques heures et nous allons entrer de plain-pied dans l’année 2023. Nous allons sans regret laisser ces moments éprouvants que nous avons passés sans rechigner. Aujourd’hui, les Malgaches se pressent dans les rues pour essayer d’améliorer un ordinaire bien médiocre. Les artères de la capitale grouillent de monde et  chacun semble pressé de rentrer chez lui pour passer un réveillon en famille. Les grandes soirées dansantes d’antan sont rares et les annonces publicitaires ne se comptent que sur les doigts d’une seule  main. Cette nuit, il y aura cependant certainement beaucoup de Tananariviens  sur la grande avenue de l’Indépendance pour essayer de revivre l’ambiance chaleureuse des rassemblements populaires d’antan.

Un réveillon tout à fait ordinaire 

La crise s’est installée, mais l’espace de ces quelques heures qui vont s’écouler, les Malgaches vont essayer d’oublier ses effets. Les habitants de la capitale ont décidé de  vivre le mieux possible cette journée en improvisant un menu de fête. Mais la plupart d’entre eux ne pourront s’offrir qu’un repas très modeste où le riz sera l’aliment principal. La viande et le poisson qui sont hors de la portée des bourses des gens ordinaires ne  se retrouveront que sur les tables des rares privilégiés qui ont des emplois stables. Les autres vont compenser leur frustration en se retrouvant en compagnie de leurs parents et enfants. Les distributions de vivres faites par les autorités n’ont pas été faites au profit de tous les nécessiteux. Les pauvres n’ont jamais été aussi nombreux. Les sans-abris  envahissent les trottoirs de la capitale et ils se contenteront de passer leur nuit de la St Sylvestre le plus confortablement possible malgré le froid. Cette dernière nuit de l’année se passera sous haute surveillance. Les forces de l’ordre seront omniprésentes. Les Malgaches vont accueillir 2023 le plus calmement et le plus ordinairement possible.

Patrice RABE