Madagascar
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Vous voulez réellement en finir avec la corruption ?

Moi je peux justifier son achat… et toi, ton GMC à 600 000 000 ar ?

Gné ? L’illumination du samedi soir ? Oui absolument, à la lecture d’un simple article sur Franceinfo.

Alors, c’est quoi cette solution miracle ? Et bien elle s’appelle la confiscation tout simplement.

La confiscation de quoi ? De n’importe quel bien, de quelque nature que ce soit, à partir du moment où ce bien a été acquis illégalement ou sans justification de revenus.

De l’argent passé dans un valopy sous forme de pot de vin ? On confisque.

Une maison, voiture, bateau, avion acheté avec de l’argent sale ? On confisque.

Des sources d’argent qui ne peuvent être justifiées ? On confisque.

Bref, aucune exception. Rehefa tsy mazava, on confisque ! A ce qu’il paraît, taper dans le portefeuille fait même beaucoup plus mal qu’une peine de prison.

Et les magistrats et tout le personnel rattaché ne doivent évidemment pas faire exception, bien au contraire, il faut même commencer par eux.

Tous ces milliards que tu as, ils viennent d’où ? Gros silence ? On confisque.

Ce niveau de vie élevé, comment tu le justifies ? Gros silence ? On confisque tous les biens.

Cette grosse berline qui sort de nulle part, tu l’as acheté comment ? Gros silence ? On confisque.

Cette grosse villa que tu as achetée cash alors que tu n’as rien déclaré aux impôts, tu l’as acheté comment ? Gros silence,? On confisque.

Et tout le monde doit passer à la moulinette : fonctionnaires, Justice, Parlementaires, douanes, impôts, simple particuliers. Quand les obligations déclaratives sont passées à la trappe, quand il y a aucune explication fournie qui tienne la route, on confisque.

L’Etat garde l’argent. Et l’Etat vend aux enchères tous les biens meubles saisis. Et on ne s’arrête pas au concerné, on enquête sur tous les prêtes noms

Bref toussa est très joli sur le papier et effectivement, taper dans le portefeuille intuitivement on sent que c’est beaucoup plus efficace qu’une peine d’emprisonnement.

Dans la réalité, dans le “on confisque“, c’est qui le “on” ? Qui sera cet Eliott Ness, qui osera endosser cette veste très large et devenir cet ennemi public n°1 à abattre ?

Et bien curieusement, au pays endémique il existe déjà ! C’est qui ? Bianco ? Samifin ? CSI ? Non toussa a montré ses limites et ne sert pas à grand chose.

L’Elliot Ness c’est l’Agence de recouvrement des avoirs illicites, ARAI pour les intimes. C’est cet ARAI, récemment créé, qui est en première ligne et comme d’habitude, la question qui se pose c’est est-ce que cette agence fera le travail pour laquelle elle a été créée

… ou bien deviendra-t-elle elle aussi une pâle coquille vide comme les autres institutions sus nommées ?

Cette agence osera-t-elle procéder à toutes ces confiscations énoncées depuis le début de cet article ? Ces Ministres au train de vie qu’ils sont incapables de justifier ?  Ces députés idem ? Ces juges, inspecteurs des impôts et douaniers ? Et toussa et toussa ?

Et mettez au placard votre fihavanana, soatoavina et autres “tsy aleo ve asiana fifampiresahina kely” ? Ie, azo asiana fifampiresahina tsara ka.

mais quand aucun de tes arguments explicatifs ne tiendra la route, on confisquera quand même lol.

Voyez ci-dessous comment ils font dans la civilisation, sans états d’âme.

A lire : “C’est efficace, cela tape fort” : la peine de confiscation, de plus en plus prononcée par les juges pour punir les délinquants