Mali

30e commémoration de la Démocratie au Mali : Quels bilan et perception ?

De l’avènement de la démocratie à aujourd’hui, le visage de la démocratie malienne ne répond plus à l’aspiration de ceux qui ont sacrifié leur vie pour l’instauration de la démocratie. Certes, il y a eu la création des partis politiques, par ci et par là, ainsi que des médias. Mais à eux seuls, ils ne pourront pas définir la notion de la démocratie.  

Trente années, après la chute d’un régime dictatorial dans lequel les martyrs du 26 mars ont sacrifié leur vie, le Mali peine toujours à retrouver cette stabilité politique et sociale. Ils ont voulu le changement de régime puisque les gens souffraient, et pourtant cette souffrance continue à gangrène dans la vie des Maliens. La corruption est devenue le maitre mot des dirigeants, des politiques et même de la société Civile qui est censée bousculer les choses pour la population. Hélas, elle est aussi devenue la proie facile des politiques. « C’est devenu chacun pour soi et Dieu pour tous », pour répéter les mots de la présidente de CAFO « ventre creux n’a point d’idée ». Or, tant que la population malienne n’a pas une autosuffisance alimentaire et de sécurité, nous continuerons dans cette direction, c’est-à-dire des crises à répétition. Notre démocratie est jeune, elle n’a que trente ans et nous ne pouvons pas dire que rien n’a été fait. Bien sûr qu’il y a eu quelques retombés provenant de cette lutte de changement de régime, mais sa continuité nous inquiète. Aujourd’hui, la justice est devenue de l’affairisme et le laxisme est dans tous les niveaux et l’Éducation n’a plus de sens. Dans ce contexte, comment peut-on parler de démocratie ? Pour la stabilité sociale, le Premier ministre a fait un pas vers l’espoir. Mais est-ce que cet objectif que Ouane s’est donné aboutira à quelque chose ? Pour pouvoir indemniser les victimes depuis 91 à nos jours, il faut un budget conséquent, et pour le moment, personne ne sait où il va trouver cette somme.   

À suivre   

Lansine Coulibaly  

Source: LE COMBAT

Football news:

Real Madrid: Congratulations to Barcelona and its fans on a well-deserved victory in the Spanish Cup
Antoine Griezmann: I am happy at Barca. We want to win La Liga as well
Ronald Koeman: This is not Messi's last game for Barca in the Spanish Cup, I hope
Lionel Messi: I lift a special trophy as the captain of a special club. We are happy
Koeman won the Spanish Cup for the seventh time both as a coach and as a Barcelona player
Laporta on Messi at Barca: Leo is the best in the world. I am convinced that he wants to stay
Messi, Pique and Busquets won the Spanish Cup for the 7th time and repeated the record of ex-striker Athletic Gainsa