This article was added by the user Anna. TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

3e édition du festival des cultures traditionnelles : Conserver et valoriser le Made in Mali

Organisé par Dion-Communication, parrainé par le ministère de l’Artisanat, de la Culture, de l’Industrie hôtelière et du Tourisme, le Festival des Cultures traditionnelles est prévu du 15 au 17 octobre 2021, à la Maison des Jeunes de Bamako. L’information a été donnée par Ibrahima  Djonkoloni Coulibaly au cours d’un point de presse, le vendredi 15 octobre 2021 à la Maison des Jeunes de Bamako.

Pour cette 3e édition, le Festival des Cultures traditionnelles est placé sous le thème : « Made in Mali, la diversité culturelle, la cohésion et la réconciliation nationale au Mali ».

Outre cet aspect, le festival des Cultures traditionnelles est également une occasion de réveiller les consciences en rappelant l’importance de nos traditions pour un mieux vivre ensemble en mettant en place des journées autour de nos traditions culturelles voir, écouter, sentir toucher et goûter. L’idée de faire redécouvrir à un plus grand nombre de toutes ces richesses culturelles.

L’initiateur du festival, Ibrahima Djonkoloni Coulibaly, ancien animateur de la radio et fervent défenseur de la culture malienne, reconnaît que le Mali est un carrefour de civilisation, culturel où cohabitent des populations d’origines ethniques variées et aux modes de vie diversifiés qui représentent chacune une source de richesses culturelles incroyables. « Aujourd’hui, force est de constater que les différentes composantes de la société malienne ont peu à peu oublié les liens forts qui ont longtemps unis les différentes communautés », a-t-il regretté.

Il explique que cette manifestation culturelle est un pas accessible à tous pour s’initier ou améliorer sa connaissance du pays, de son histoire et de sa culture dans sa diversité. « La richesse culturelle de notre pays est le symbole de sa grandeur, de sa cohésion, mais aussi et surtout par son immense diversité culturelle qui a toujours permis à nos différentes communautés de vivre ensemble, dans le respect de l’autre, forgeant ainsi l’unité de notre peuple », a précisé Ibrahim D. Coulibaly.

Plusieurs activités seront au menu de cette rencontre. Il s’agit des expositions d’habits traditionnels, de prestations des chansons des jeunes dans différentes langues, des défilés des habits traditionnels ainsi que la démonstration des pas de danse. A son tour, le directeur adjoint de la Maison des Jeunes de Bamako, Issa Traoré a déclaré que ce festival est aussi une occasion de renforcer les relations entre les différentes cultures et langues de notre pays. « L’une de nos missions est d’offrir à nos usagers des activités socio-éducatives et des loisirs sains. Cette activité rentre dans ce cadre-là. Le Mali est connu par son hospitalité légendaire, sa fabuleuse diversité culturelle favorisée par un brassage ethnique sans précédent où se retrouvent peuls, dogons Soninké, Bozos, etc.», a-t-il conclu.

Tidiane Bamadio 

(stagiaire)

Commentaires via Facebook :