Mali

Baba Dakono : “aujourd’hui, les inquiétudes sur un saut vers l’inconnu sont grandes quand on voit les mêmes vouloir la démission du président, sans nous dire de quoi demain sera

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Baba Dakono : “aujourd’hui, les inquiétudes sur un saut vers l’inconnu sont grandes quand on voit les mêmes vouloir la démission du président, sans nous dire de quoi demain sera

Voici l’analyse de la situation malienne du chercheur Baba Dakono postée sur sa page facebook :

“A qui sait comprendre, peu de mots suffisent”, écrivait Stendhal. L’enfant du Pays dans un post résume bien la situation : entre les extrêmes, des possibilités existent pourvu qu’on prenne la mesure des enjeux. Depuis 3 semaines, face à la question “qui après IBK”, question qui est systématiquement boutée en touche d’un revers de main, on répond “c’est une insulte pour les Maliens” et “il existe de nombreux hommes capables de diriger le pays.” Cette réponse fait autant peur que l’absence de débats sur les solutions aux maux actuels. La réponse fait peur quand on sait que le problème n’est point l’absence d’hommes ou de femmes capables de diriger le pays, mais plutôt la présence d’une multitude de personnes prétendant détenir la solution (qui nous a jamais été exposée). L’exemple le plus parlant est le positionnement d’une vingtaine de candidats à la présidentielle de 2018 face à un président-candidat et dont la nécessité de faire partir, disaient-ils tous, était une question de survie pour le pays. Malgré ce constat, ils n’ont pas été capables de s’aligner derrière un candidat unique afin de donner plus de chance à “la survie de la nation”. Donc aujourd’hui, les inquiétudes sur un saut vers l’inconnu sont grandes quand on voit les mêmes vouloir la démission du président, sans nous dire de quoi demain sera fait. Déplaçons le curseur pendant que c’est encore possible”.

Baba Dakono

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Football news:

Fabregas on the best coaches in their careers: Guardiola, Mourinho and Wenger. The way Jose played with my mind was unbelievable
Napoli will extend the contract with Gattuso until 2023
Henri knelt for more than 8 minutes in the first match in charge of Montreal, honoring the memory of George Floyd
Kalu moved from Herta to Botafogo
Goalie of the banner of Labor, who was hit by lightning: everything is good at the moment. Back soon
Ole Gunnar Solskjaer: I Think it was a penalty against Aston Villa
Philadelphia played in t-shirts with the names of black people who died at the hands of the police