Mali
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Camp de Ber : La MINUSMA fait des confessions inquiétantes après son départ

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Camp de Ber : La MINUSMA fait des confessions inquiétantes après son départ

Par Bamada.net 07/09/2023

Le camp de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) à Ber, dans la région de Tombouctou, a fermé ses portes le 13 août 2023, et ce dans le cadre du plan de retrait de la Mission onusienne du Mali d’ici au 31 décembre 2023.

En effet, après presqu’une décennie de présence dans la ville de Ber, le Bureau de la communication stratégique et de l’information publique de la MINUSMA a finalement rompu le silence pour décrire la réalité du terrain, marquée par une menace persistante des groupes armés et le terrain sablonneux qui a rendu les patrouilles et les opérations de ravitaillement très difficiles.

Selon le Bureau de la communication stratégique et de l’information publique, la Mission onusienne au Mali, outre l’insécurité, le contingent déployé dans cette zone a dû faire face à d’autres défis tout aussi formidables.

« Le terrain sablonneux a rendu les patrouilles et les opérations de ravitaillement très difficiles. Le contingent qui a quitté Ber le 13 août dans la matinée a mis 51 heures pour rallier Tombouctou, ayant vu ses véhicules s’ensabler à plusieurs reprises », déplore-t-elle.

Et d’ajouter : « Malgré ces difficultés, les Casques bleus burkinabè ont fait preuve d’un engagement remarquable dans l’accomplissement des tâches qui leur étaient assignées. Ils ont tenu la base vaille que vaille, dans l’espoir que la relance du processus de paix permettrait de créer les conditions d’une action plus efficace pour la stabilisation de la zone ».

Par ailleurs, révèle le Bureau de la communication stratégique et de l’information publique :

« Tout au long de leur déploiement à Ber, long de près d’une décennie, les Casques bleus ont été la cible d’attaques incessantes par des éléments terroristes et criminels. La dernière attaque avant la fermeture de la base eut lieu le 9 juin 2023, impliquant l’emploi d’un engin explosif improvisé suivi de tirs directs. L’incident a fait deux morts parmi les Casques bleus burkinabé, cependant 7 autres furent grièvement blessés. Même si le retrait de la Mission s’est déroulé sous le sceau de la violence, il est intervenu plus tôt qu’initialement envisagé, du fait de la dégradation de la situation sécuritaire dans la zone, qui exposait les Casques bleus à une menace accrue. Et pendant qu’il faisait mouvement vers Tombouctou, ville distante de moins de 60 kilomètres, le convoi des Casques bleus de la MINUSMA fut attaqué à 2 reprises, le 13 août. La deuxième attaque s’est soldée par 4 blessés que la Mission est parvenue à évacuer dans des conditions difficiles pour traitement à son hôpital à Tombouctou ».

Pour rappel, ouvert en 2014, le camp de Ber, qui était tenu par une compagnie de Casques bleus du Burkina Faso, avait pour objectif de contribuer à la stabilisation de cette zone en proie à une activité intense de groupes armés terroristes, et d’aider à la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation issu du Processus d’Alger, notamment en son volet désarmement, démobilisation et réinsertion.

Dans sa résolution 2690 du 30 juin 2023, le Conseil de sécurité a donné suite à la demande des autorités maliennes pour le retrait définitif de la Mission sur leur territoire, et déterminé que ce processus doit être conduit sur une période de 6 mois dont la date butoir est le 31 décembre 2023.

Source : l’Indicateur du Renouveau

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne