Mali
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Coup d’État au Niger : une figure de la junte au Mali, la Cedeao à Niamey, bientôt privé d’électricité

L’heure est aux négociations tous azimuts. Tandis que la junte se tourne vers les dirigeants maliens qui avaient apporté leur soutien, une délégation de la Cedeao est dans la capitale nigérienne. Par ailleurs, le Nigeria voisin a coupé l’approvisionnement en électricité

Une figure de la junte au pouvoir au Niger, le général Salifou Mody, est arrivée mercredi au Mali, pays dont les dirigeants militaires se sont solidarisés avec leurs homologues nigériens face aux pressions internationales, ont indiqué deux hauts responsables.

Le général Mody, ancien chef d’état-major des Armées limogé en avril et membre du groupe de militaires qui viennent de prendre la tête du Niger par la force, s’est déplacé chez le voisin malien à la tête d’une délégation, ont dit sous le couvert de l’anonymat un haut responsable nigérien et un haut responsable sécuritaire malien. Ces sources n’ont pas détaillé l’objet de cette visite.

» : Burkina et Mali préviennent face à la menace d’intervention militaire au Niger

Les dirigeants de la Cédéao ont fixé un ultimatum à la junte militaire au Niger pour un « retour complet à l’ordre constitutionnel », affirmant ne pas exclure un « recours à la force » si ce n’était pas le cas

Coup d’État au Niger : qui est le général Tiani, nouvel homme fort du pays ?

Homme de l’ombre peu connu en dehors des milieux militaires, le général Abdourahamane Tiani est le chef de la garde présidentielle, à la tête de laquelle le président renversé voulait le remplacer

Recours à la force

Celle-ci intervient alors que la junte nigérienne fait face aux pressions d’une partie de la communauté internationale et à la menace d’un éventuel recours à la force de la part de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) si elle ne rétablit pas le président renversé Mohamed Bazoum dans ses fonctions d’ici à dimanche.

Les juntes qui se sont également emparées du pouvoir par la force au Mali et au Burkina Faso en 2020 et 2022 ont prévenu lundi dans un communiqué conjoint qu’elles considéreraient une intervention militaire au Niger comme une « déclaration de guerre » contre leur propre pays.

Les trois pays sahéliens ont en commun de payer un lourd tribut à la propagation djihadiste et à l’insécurité.

La Cedeao va négocier

Les chefs d’état-major des pays membres de la Cedeao se réunissent de mercredi à vendredi au Nigeria. Une délégation de la Cedeao, conduite par l’ancien président nigérian Abdulsalami Abubakar, est par ailleurs ce mercredi au Niger. « Le président de la Commission de la Cedeao aurait aimé être ici, mais à l’heure où nous parlons, il se trouve au Niger dans le cadre d’une délégation de haut niveau dirigée par l’ancien chef d’État du Nigeria en vue de négocier », a déclaré le commissaire de la Cedeao chargé des affaires politiques et de la sécurité.

Le Nigeria qui a coupé son approvisionnement en électricité au Niger, en ligne avec les sanctions décidées par les voisins ouest-africains du Niger.

« Le Nigeria a déconnecté depuis hier (mardi) la ligne haute tension qui transporte l’électricité au Niger », a déclaré une source. Le pays dépend énergétiquement à 70 % du Nigeria.

sudouest