Le Mali va bénéficier d’un financement de plus de 30 milliards de francs CFA du Fonds monétaire international (FMI) pour renforcer les dépenses sociales après la Covid-19, annonce un communiqué en date du 22 février. Cela intervient à la fin des deuxième et troisième examens des performances du Mali dans le cadre du Programme de réformes économiques soutenu par une Facilité élargie de crédit (FEC) de plus de 100 milliards de francs CFA. Approuvé le 28 août 2019, ce programme avait pour but de renforcer la stabilité budgétaire, d’augmenter les recettes fiscales et de faire face aux « pressions budgétaires structurelles sur la masse salariale et les subventions aux entreprises publiques ». Pour cause de Covid-19, le programme a dû être réajusté. Afin d’aider le Mali, le  Conseil d’administration du FMI a approuvé des dérogations de non-respect des critères de performance et la modification des objectifs. « La confluence des crises sanitaire, économique, sociopolitique et sécuritaire a posé des défis politiques. Les autorités ont, à juste titre, recentré les priorités politiques sur la lutte contre les crises sanitaire et économique. Le programme a été recalibré pour assurer une stabilisation macroéconomique à court terme et une viabilité budgétaire à moyen terme, tout en veillant à ce que les politiques restent favorables à la croissance et aux pauvres », a déclaré Mitsuhiro Furusawa, Directeur général adjoint du FMI. Ce nouveau financement porte 62 milliards de francs CFA le montant total des décaissements effectués pour cette FEC.

Avec Agence Ecofin