Mali
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Face à l’inflation, les recours aux crédits à la consommation explosent

Depuis le début de l’année, les Français ont largement plébiscité ce type de crédits pour augmenter leur pouvoir d’achat, rapporte « Le Parisien ».

Pour faire face aux conséquences économiques liées à la crise sanitaire et la guerre en Ukraine, les Français se sont massivement rués ces derniers mois sur les crédits à la consommation. Comme l’indiquent les chiffres de l’Association des sociétés financières (ASF), relayés par Le Parisien, la production de crédits à la consommation a bondi de 9,2 % au premier trimestre 2022 par rapport à la même période en 2021. Au total, ce sont 11,8 milliards d’euros de nouveaux crédits qui ont été octroyés entre les mois de janvier et mars de cette année contre 10,8 milliards en 2021.

« Nous retrouvons les niveaux d’avant crise sanitaire, et même mieux », s’est réjouie Françoise Palle-Guillabert, déléguée générale de l’ASF, auprès du quotidien. Pour preuve, les recours sont en hausse de plus de 10 % par rapport aux trois premiers mois de l’année 2019. Parmi ces prêts à la consommation, les prêts personnels et les crédits renouvelables sont ceux qui ont le plus augmenté, avec des hausses respectives de 16,1 % et de 13,9 % sur l’année écoulée.

« La plupart du temps, ce sont des besoins de trésorerie. Il s’agit de familles modestes, qui n’ont pas ou peu d’épargne. Elles ont besoin d’une rentrée d’argent frais pour réussir à payer leurs factures d’énergie et les dépenses contraintes qui s’accumulent », explique à nos confrères Pascale Hébel, experte des tendances de consommation. Une tendance confirmée par les chiffres de l’ASF puisque les crédits de la catégorie « amélioration de l’habitat », qui concerne notamment les petits travaux de rénovation ou encore les achats d’équipement comme des lave-linge, aspirateurs ou téléviseurs, ont augmenté de 5,4 % en 2022. Depuis le début de l’année, les Français ont contracté pour 1,38 milliard d’euros de crédit pour ce type de dépenses.

Des résultats en baisse concernant les achats de véhicules

Néanmoins, certaines catégories de dépenses ont vu les recours aux crédits à la consommation baisser durant le premier trimestre 2022. C’est notamment le cas dans le secteur des transports avec une baisse notable de l’achat de véhicules neufs (- 18,3 %) et d’occasion (- 4,3 %). En ce qui concerne ce type d’achat, les Français plébiscitent désormais majoritairement les locations avec option d’achat (LOA), qui ont atteint un montant de 1,93 milliard d’euros (+ 7,1 %) pour les véhicules neufs.

Source: Le Point