Mali
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Fitine : Un objet qui tombe dans les oubliettes

Le vendredi 25 août 2023, le Musée de Bamako a servi de cadre au vernissage de l’exposition “Fitinè”, une installation de 1000 pièces de lampe à huile, de l’artiste plasticien Ibrahim Ballo.

Fitinè “le noir et la lumière” est une installation, qui est perçue dans les arts visuels comme un ensemble d’objets que les artistes utilisent pour créer une pièce d’art, qui touche la sensibilité humaine. Dans ses recherches ou création, l’artiste plasticien Ibrahim Ballo a voulu faire un rappel de cet objet qui a servi de lumière durant des décennies.

Une manière, pour lui, d’interpeller, d’attirer l’attention des visiteurs, d’inviter tout simplement le public à porter un regard sur l’histoire, sur nos traditions, sur ces choses qui n’ont pas été suffisamment éplorées ou exploitées. Car, selon Ballo “le rôle de l’artiste est d’annoncer une chose ou d’inviter le public à porter le regard sur cette chose. La lampe, un objet plein d’histoire, qui nous a éclairés pendant longtemps et aujourd’hui, est voué à l’oubli”.

L’exposition durera un mois et sera transférée à Ségou dans les locaux de la Fondation sur le Niger. Il en a profité pour remercier la Fondation de Ségou Art Festival sur le Niger, le Fonds africain pour la culture et le Musée.

Aminata Agaly Yattara

Mali Tribune