Mali
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Fonctionnement de l’ONEF: la faible mobilisation de la subvention de l’Etat

L’Observatoire National de l’Emploi et de la Formation (ONEF) a organisé ce jeudi 21 septembre 2023, dans ses locaux, les travaux de la 14ème Session ordinaire de son Conseil d’Administration. Placée sous la présidence de Mme BAKAYOKO Aminata TRAORE, ministre de l’Entreprenariat national de l’Emploi et de la Formation professionnelle, ladite session s’est tenue en présence des administrateurs.

L’ordre du jour de la cette session soumis à l’examen et l’approbation du Conseil d’administration est relatif au procès-verbal de la 13ème Session ordinaire du Conseil d’Administration ; le rapport d’activités au 31 décembre 2022, la situation d’exécution du Budget au 31 décembre 2022 ; l’examen et adoption du rapport du Commissaire aux comptes de l’exercice 2022 ; au Compte de gestion de 2022 ; et au projet de réaménagement du prévisionnel 2023.
Ouvrant les travaux de ladite session, la ministre Aminata TRAORE a donné un aperçu des rapports d’activités et financiers de la 13ème session du conseil d’administration de l’ONEF ainsi que le Budget prévisionnel de l’année 2023. Selon elle, ces rapports d’activités et financier à la date au 31 décembre 2022 font ressortir un taux de réalisation de 52,0% des activités et un taux d’exécution réel de 97,5% sur les 51% du budget prévisionnel mobilisés.
L’ONEF très sollicité pour ses rapports d’analyse et d’orientation n’a pas chômé pendant ces dernières années comme illustre ses activités réalisées. Parmi lesquelles, la ministre de l’Entreprenariat a cité entre autres : la production du rapport national sur l’emploi de 2021 ; la réalisation de l’étude du marché du travail dans le secteur formel de la santé dans une perspective de couverture sanitaire universelle au Mali : phase 1 analyse exploratoire ; la production du rapport d’analyse des indicateurs de la formation professionnelle de 2021.

S’agissant du budget de 2023 adopté par le Conseil, il était évalué à plus d’un milliard de FCFA, dont 725 591 000 de subvention accordée par l’Etat à l’ONEF, sur laquelle, seulement 116 433 500, soit 16,05% ont été mobilisés à la date du 31 août 2023.
« Cette faible mobilisation s’explique en partie par la crise économique et financière que traverse notre pays, d’où la nécessité pour l’ONEF de procéder à un réaménagement budgétaire, afin d’assurer son bon fonctionnement », a expliqué la ministre en charge de la formation professionnelle.
Saluant les efforts de l’ONEF malgré le contexte, la ministre Aminata TRAORE a indiqué que la production des données statistiques fiables sur l’emploi et la formation permet de renseigner régulièrement les autorités sur les indicateurs clés du marché du travail.
Pour elle, ces indicateurs servent à mieux orienter les décideurs dans l’élaboration et la mise en œuvre des stratégies idoines pour lutter contre le chômage, le sous-emploi et la pauvreté des jeunes et des femmes qui sont les couches les plus touchées par ces fléaux.

PAR AMINA SISSOKO

Info Matin