Mali
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Formation professionnelle: la ministre Aminata Traoré en visite dans deux centres

Dans le cadre de la mise en œuvre de la politique nationale de la formation professionnelle, Mme BAGAYOGO Aminata TRAORE, ministère de l’Entreprenariat national, de l’emploi et de la formation professionnelle, a procédé, ce lundi 31 juillet 2023 a une visite de prise de contact dans les deux grandes centres de formation professionnelles de Bamako, notamment celui de Sénou et de Missabougou (CFP-Senou et CFP Missabougou).

Au cours de cette descente de terrain, Mme Bagayogo Aminata TRAORÉ, s’est entretenu avec les directeurs des deux centres Djibrila MOUSSA pour le centre de Sénou ; et Mme TOURE Dihara DRAMANE pour le CFP de Missabougou.

Accompagnée de sa délégation, cette visite a permis à la ministre chargée de la formation professionnelle d’avoir une perspective sur les conditions de vie des travailleurs de ces deux CFP.
Cette visite traditionnelle a permis à la Cheffe du département de s’enquérir des conditions de travail du personnel, d’avoir un aperçu sur les différentes filières de formation et les difficultés auxquelles ces centres sont confrontés.
Aussi, elle a été l’occasion attendue pour les responsables du CFP de Sénou de procéder à la remise de diplômes des premières cohortes du centre par les mains de la ministre.
A Missabougou, avant de diriger la visite des ateliers ainsi que des salles de formation théoriques, la directrice Dihara a tenu à faire une projection sur la présentation globale dudit CFP devant le ministre et sa délégation.
Ainsi, la ministre TRAORE s’est réjouie du taux élevé d’insertion des apprenants estimé à 68%, selon la directrice.
Tout au long de cette visite, la cheffe du département en charge de la formation professionnelle a prodigué des conseils aux formateurs ainsi qu’aux apprenants.
En plus des mots d’encouragement, elle a aussi invité les formateurs au respect de l’efficacité de l’enseignement ; car, souligne-t-elle, la formation professionnelle joue un rôle crucial dans l’employabilité des jeunes.
« Elle inclut les femmes ; les jeunes analphabètes ; les personnes vivant avec un handicap, et même ceux avec des diplômes qui veulent s’aventurer dans les métiers » a-t-elle précisé ; avant d’inviter les jeunes à s’intéresser à ces métiers qui peuvent leur faire dégager des revenus.
Enfin, la ministre Aminata a rassuré les dirigeants des deux CFP de sa disponibilité à les accompagner dans leurs missions.
Signalons que les jeunes pensionnaires desdits centres sont formés aux métiers de BTP ; carrelage ; menuiserie ; métallurgie ; coiffure ; couture ; plomberie sanitaire ; décoration etc.…
De part et d’autre, les dirigeants des deux centres ont fait part des difficultés de leurs structures qui ont trait : au manque et la vétusté des équipements dans certaines filières ; à la dégradation de certaines infrastructures ; à la non-adaptation de certains curricula de main d’œuvre.
Cependant, la mise en place d’unités mobiles de formation et la digitalisation de la formation sont des actions en cours en termes d’innovation.
Il est à noter que de 2005 à 2022, le CFP de Missabougou a formé 3 292 apprenants. Quant au Centre de Sénou, le nombre d’apprenants formés est de 528 sur la période 2021 – 2023.

PAR AMINA SISSOKO

Info Matin