Mali
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Gestion du marché à poisson: un bilan satisfaisant, malgré les défis

L’Agence de gestion du marché central à poisson de Bamako (AGMCPB) a tenu mardi dernier sa 16è session d’administration dans les locaux de ladite agence. La cérémonie d’ouverture était présidée par Mme DIAWARA Aissata Lady TOURE, Présidente directrice générale, en présence des représentants des services techniques du département du commerce et de l’industrie ; et celui de l’élevage et de la pêche. La société civile était représentée par Mme Salimata COULIBALY, président de l’Association des consommateurs du Mali (ASCOMA).

C’est avec satisfaction que Mme DIAWARA a remercié les plus hautes autorités et les partenaires techniques et financiers d’être au chevet de l’Agence qui faisait face à d’énormes difficultés.
« Je profite de cette occasion pour féliciter un homme particulier par ses valeurs morales, sociétales, humanistes doté d’un professionnalisme inédit, d’une responsabilité hors pair, j’ai nommé Monsieur Youba BAH, Ministre de l’Elevage et de la Pêche. Excellence recevez toute ma considération et ma profonde gratitude pour nous avoir aidé à résoudre un des plus grands défis qui est celui de l’électricité ; à acquérir un entrepôt au sein de l’Agence et bientôt une aire de dédouanement. A Monsieur Modibo Keïta, ancien Ministre du Développement Rural, le marché Central par ma voix vous dit merci pour le service rendu », a-t-elle martelé.
Toutefois, la directrice a reconnu que le marché central à poisson doit relever des défis majeurs qui sont, entre autres : la conservation, la transformation et la commercialisation des produits de pêche et d’aquaculture.
Il s’agit aussi de l’appui à la valorisation des produits de pêche et d’aquaculture ; l’organisation des acteurs de la filière pêche et aquaculture et le conditionnement des produits de la pêche et de l’aquaculture afin de subvenir au besoin alimentaire de la population malienne en matière de qualité de poisson.
D’où la nécessité d’assurer une chaîne de froid, et de valeur constante, sont des objectifs à atteindre, a-t-elle rappelé.
Malgré tout, elle s’est réjouie que de façon générale, l’AGMCPB avec le soutien de tous ses partenaires techniques, ait atteint un niveau satisfaisant dans l’exécution de son programme semestriel de 2023.
Et pour cause, selon ses explications, au titre des recettes sur le budget d’Etat, les encaissements se sont élevés à 117 026 642 F CFA sur une prévision annuelle de 341 500 000 F CFA ; soit un taux de mobilisation de 74,22 % par rapport à la prévision annuelle et un taux d’exécution de 74,22 % par rapport à l’ouverture des crédits budgétaires semestrielle.
Sur fonds propres, elle révèle que les encaissements se sont élevés à 123 712 900 FCFA sur une prévision de 278 620 000 FCFA ; soit un taux de recouvrement de 44,40 % par rapport à la prévision annuelle.
Les dépenses du budget d’Etat se sont élevées à 117 026 642 F CFA sur une prévision annuelle de 341 500 000F CFA, soit un taux de réalisation de 74,22 %
Sur fonds propres, Mme DIAWARA indique que les dépenses se sont élevées à 117 431 364 F CFA sur une prévision annuelle de 278 620 000 CFA, soit un taux de réalisation de 42,11%.
Ces réalisations ont été jugées satisfaisantes par l’ensemble des participants qui ont félicité les efforts de la Directrice et du personnel de la boîte.

PAR CHRISTELLE KONE

Info Matin