Mali
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Homosexualité à Médina Coura: les jeunes alertent et mettent en garde

Des jeunes du quartier populaire de Médina Coura ont manifesté, le vendredi dernier, pour dénoncer des pratiques malsaines auxquelles s’adonnent certains jeunes du quartier. Une manifestation jugée comme étant une mise en garde et d’alerte aux autorités, selon ses initiateurs.

« Abas l’homosexualité », « Abas les lesbiennes, « Abas les pédés », scandaient des jeunes de Médina Coura lors d’une manifestation spontanée tenue le vendredi 25 août contre la dépravation des mœurs dans leur quartier. Ce mouvement est né après la publication très malsaine d’une vidéo de deux jeunes du quartier s’adonnant à une pratique déshonorante sur les réseaux sociaux. Dans la vidéo de quelques secondes, les deux jeunes garçons s’embrassent en toute intimité.
« Nous tenons cette marche en guise d’alerte à nos autorités afin qu’elles comprennent ce qui passe dans notre quartier. Chez nous, de plus en plus, l’homosexualité est en train de devenir une pratique autorisée. Des jeunes garçons ne se cachent plus pour se mettre en couple. Une atteinte à nos mœurs », a expliqué un marcheur, très remontré.
Pour lui, la scène de vidéo circulant sur les réseaux sociaux est illustrative du danger qui guette son quartier et la société malienne en générale contre lequel, préconise-t-il, il faut des mesures très fortes.
Si des pays en Occident ont autorisé cette pratique, dit-il, nous allons nous constituer en sentinelle pour la combattre afin de préserver nos valeurs traditionnelles et religieuses. « Nous allons mener ce combat qui est celui de notre survie et de la sauvegarde de notre identité », a-t-il déclaré.
Pour la stabilité du pays, appelle le jeune manifestant en colère, les autorités de la commune II et les chefs de quartiers doivent assumer leur responsabilité avant que la situation ne dégénère.
« En tout cas, si rien n’est fait, on ne va pas se contenter de marcher. Nous allons agir, car nous connaissons tous ceux qui font cette pratique », a menacé le jeune manifestant.
Un autre manifestant tenant un message « Lutter contre les lesbiennes et les pédés » ajoute « qu’ils (les homosexuelles) aillent là où s’est permis. Au Mali, tous nos textes s’opposent à cette pratique sans compter nos valeurs traditionnelles et religieuses. On veut qu’ils se conforment à notre société ou d’y quitter ».
Avant ce mouvement de protestation, lors de son sermon du vendredi, l’imam Oumar SOUMARE s’est indigné contre cette pratique tolérée dans son quartier et soutenue par certains responsables.
Il a appelé les autorités politiques, administratives, religieuses et coutumières à prendre des mesures contre cette pratique.
« Ce qui se passe à Médina Coura est un phénomène général à Bamako et encouragé par des personnes âgées. Ce combat est le nôtre. Et nous allons le mener jusqu’à nos derniers souffles. Il est du devoir de tous les musulmans de mener le combat contre cette pratique. De notre vivant, on ne laissera personne porter des coups à notre religion sans agir pour ne pas être complice », a déclaré l’imam SOUMARE, rappelant que sa mosquée avait été saisie par des jeunes du quartier qui se sont indignés face à cette pratique et qui souhaitent qu’il amplifie le message en vue d’alerter les autorités.

PAR SIKOU BAH